Necronomi’Con, épisode II, le retour !

Après une première édition dépassant toutes les espérances, la convention geek et culture pop’ du nord Franche-Comté revient. La Necronomi’Con saison 2 est programmée les 2 et 3 février. Les premiers billets sont déjà en vente. Quelques nouveautés sont déjà connues. Tour d’horizon de ce second opus.

Prolonger l’expérience

Necronomi’Con saison 2 souhaite intégrer plus de structures locales du nord Franche-Comté pour installer cette convention dans le paysage du territoire. Cette idée d’un before vise à « prolonger l’expérience », relève Stéphane Laurent, le président de l’association. « L’idée est d’être le navire amiral qui met en valeur la pop’ culture dans le territoire, en lien avec d’autres acteurs culturels », poursuit-il. Ainsi, un concert est programmé le 19 janvier au Moloco, avec Totorro & Friends + Shiko shiko. « Cette soirée explore les relations entre la musique et l’univers du jeu vidéo ! Une expérience inédite avec non pas des ciné-concerts mais des gaming concerts ! Le tout avec deux des meilleurs groupes de la scène alternative française », annonce Le Moloco. Car la culture geek et pop’, protéiforme, imprègne tous les univers de la culture, qu’ils soient attachés à la musique, à la littérature, au cinéma ou encore aux jeux vidéo. Totorro & friends feront leur performance autour du jeu Another world et les Shiko Shiko s’amuse sur Tortue ninja. Certains y jouent et les musiciens adaptent en live la bande son. Le 21 janvier, la convention propose en partenariat avec Cinéma d’aujourd’hui une avant-première d’une version remastérisée du film de Miyazaki Le Château de Cagliostro, sorti en 1979. La sortie nationale de ce film est programmée le 23 janvier. Le 1er février, la veille de l’ouverture de la convention, un concert est également programmé à La Poudrière. Mais le nom du groupe ne sera connu que le 24 décembre… pour l’ouverture de la dernière fenêtre du calendrier de l’avent qui rythme la présentation des exposants de la convention depuis le 1er décembre.

Améliorer l’accueil

En 2018, 6 000 personnes ont foulé les allées de la convention. Une sacrée performance pour une première édition. Cette année, on attend 90 exposants, dont 60 % seront des nouveaux. Et, bonne nouvelle pour la Necronomi’Con, la commercialisation est terminée depuis le 15 novembre, confirmant l’engouement autour de cet événement. On trouvera des vendeurs, des auteurs, des illustrateurs et environ 25 stands d’animation gratuite : retro gaming, jeux de société, free play. On augmente également l’espace de free play, qui fera 60 m2, pour mieux répondre aux envies des gamers. Des tournois sont aussi programmés, dont un sur Mario kart. Des espaces plus cosy seront aménagés pour le public puisse se poser. Des photocall sont aussi envisagés – on pourra se prendre en photo à côté de la voiture Flash McQueen – et une attention est portée à la restauration. Le tout, créer une atmosphère pop’ au sein de l’AtraXion. Chaque jour, l’organisation de la convention va s’appuyer sur 45 bénévoles (benevole@necronomi-con.com).

Invités de marque

Comme l’an passé, les Alsaciens du 68e Impérial seront présents… Jedi, Sith, Stormtrupper et Résistant déambuleront dans les allées. D’autres univers geek seront mis en valeur par le Cosplay. Et la Necronomi’Con accueille même cette année une manche qualificative de la coupe de France de Cosplay, dont la finale est organisée à Lyon les 21 et 22 septembre 2019, à l’occasion du Toulouse Game show – Lyon. En plus de ce concours, deux autres concours de Cosplay sont programmés pendant le week-end, avec le concours de la Necronomi’Con et celui des enfants. Le jury est composé de quatre spécialistes du Cosplay, dont l’Alsacien Slybird, (re)connu pour avoir reproduit l’armure d’Iron man, et d’Edes, un artiste réputé pour sa maîtrise du silicone dans la fabrication de ses costumes. Dont celui de Davy Jones… le mythique capitaine du Hollandais volant. Autre invité de marque, Chris Rankin, l’acteur jouant le rôle de Percy Weasley dans la saga Harry Potter. C’est l’un des frères jumeaux de Ron. Comme l’an dernier, des démonstrations de sabre laser sont au programme, animées par l’école de combat L’Héritage de la force.

  • Necronomi’Con, saison 2, les 2 et 3 février, à l’AtraXion, à Andelnans. Tarifs : 10 euros en plein tarif sur place, 9 euros en pré-vente et 7 euros en tarif réduit ; pass week-end, 16 euros sur place, 14 euros en réduit ou en pré-vente. Vente early bird jusqu’au 22 décembre, pour le lancement de la billetterie : pass week-end à 12 euros ou 7 euros la journée !

Une saison 1 réussie

6 000 personnes ont foulé les allées de la première édition. Ils étaient originaires du nord Franche-Comté au sens large, venant aussi du Sundgau, de Vesoul ou encore de Besançon. Un festivalier sur deux n’avait jamais assisté à une convention. « Cela signifie que les gens qui sont venus étaient intéressés par l’univers, mais qu’ils n’avaient pas forcément eu la possibilité de le faire », analyse Stéphane Laurent.