Vesoul : les couples à l’honneur du festival international des cinémas d’Asie

(Avec AFP). Le 25e Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul salue les « Couples d’Asie » jusqu’au 12 février.

Le FICA, Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul (Haute-Saône), s’apprête pour sa 25e édition : ouvert depuis le 5 février, il se tient jusqu’au 12 février. Depuis sa création en 1995, ce festival a accueilli environ 600 000 spectateurs. L’an dernier, ils étaient environ 32 000. Le thème de 2018 était « Parole de femmes », l’année ayant été marquée par « l’affaire Weinstein ». Cette année, le thème retenu est « Couples d’Asie ». « C’est tout naturel, explique en souriant Marc Thérrouanne , créateur et délégué général du festival, à l’AFP. Ce festival, créé par un couple, mon épouse et moi, fête ses noces d’argent, soit 25 ans de mariage : la thématique du couple s’imposait ! »

« Nous avons commencé dans une cabine téléphonique, avec 12 films et 1500 spectateurs. Nous sommes arrivés aujourd’hui à une reconnaissance internationale : nous avons reçu en octobre 2018 le Korean Cinema Awards, qui a été remis à des gens de cinéma comme Gillmes Jacob et Thierry Frémeaux. »

Neuf films en compétition

Le principal prix décerné par ce festival est le « Cyclo d’or ». Il est décerné par un jury international présidé par Eric Khoo, réalisateur et producteur de Singapour  (Be with me (Cannes 2005), My Magic (Cannes 2008), Tatsumi (Cannes 2011), Hotel Singapura (Toronto 2015), La Saveur des ramen (Berlin 2018). Les autres membres de ce jury sont Darejan Omirbaev, réalisateur kazakh, dont de nombreux films ont été présentés au FICA de Vesoul, Bae Chang-ho, réalisateur coréen lui aussi habitué du FICA Vesoul. Rashid Masharawi, premier réalisateur palestinien en sélection officielle à Cannes en 1995, avec Haifa.

Neuf films sont en compétition pour ce prix, présentés à Vesoul a minima en première française, ou première européenne, voire mondiale. Le Festival International des Cinémas d’Asie entend en effet défendre sa vocation artistique de « vrai festival de recherche et de défense du patrimoine cinématographique. Une des thématiques de cette édition 2019,  « carte blanche de nos 25 ans », sera révélatrice de cet état d’esprit. Martine et Jean-Marc Thérouanne et Bastian Meiresonne, programmateur du festival, ont voulu  à travers cette thématique rendre hommage à leurs collaborateurs consultants (Martine Armand, Gönül Donmez-Colin, Wafa Ghermani, Shahla Nahid, Max Tessier, Eugénie Zvonkine) en leur demandant de choisir un film qu’ils chérissaient particulièrement. Ils ont retenu neuf films cultes des Cinémas d’Asie, comme  La Servante, de Kim Ki-young (Corée), La Grande ville, de Satyajit Ray (Inde) ou encore, Le Goût de la cerise, d’Abbas Kiarostami  (Iran).