Récemment réélue à la tête de la fédération du Parti socialiste du Territoire de Belfort, Maude Clavequin a appris le départ d’une quarantaine de membres du parti par voie de presse, dont Samia Jaber, conseillère départementale et conseillère municipale d'opposition à Belfort. Entre accusations de fraude électorale, positionnement trop proche de celui d’Emmanuel Macron, la vice-présidente à la Région répond aux accusations et évoque la future reconstruction du parti.

Le conseil départemental propose désormais 31 itinéraires de randonnée pour découvrir

Pour fêter le lancement de L’Usine version 5 dimensions, l’équipe qui gère cet espace de co-working, au Techn'hom de Belfort, organise un festival pendant trois jours du 26 au 28 avril. Au programme: discussions autour du travail et de l’éducation, concerts et ateliers.

Le constructeur ferroviaire français Alstom et la division transport de l'industriel allemand Siemens ont signé vendredi leur accord de rapprochement, dévoilé en septembre.

Après plus de 20 ans à gérer le lave-auto près du pont Michelet à Belfort, Otonet, Guy des Lauriers s’est mis à pied d’œuvre pour transformer ce garage en bar : Le Vieux Garage café. Un bar qu’il a voulu faire à son image. Rencontre.

Entre changements de statut à la suite de la loi NOTRe, perte de revenus pour les communes et polémique autour de la tentative de prise de pouvoir du Grand Belfort, l’Aéroparc de Fontaine devient un casse-tête politico-économique. Explications.

Le budget de la ville de Belfort a été adopté le mercredi 14 février au conseil municipal. Dette, investissements, dotations, My Aire Urbaine fait le bilan.

Les élus d’opposition au Département et à la Ville de Belfort accusent Damien Meslot « d’enrichissement personnel » lorsqu’il loue sa permanence à plusieurs élu. Enquête.

La mairie de Belfort va lancer une consultation de fin février à avril 2018 pour piétonniser le quai Charles-Vallet. Ce projet s’inscrirait dans l’autre grand projet de la mairie, à savoir l’aménagement des berges de la Savoureuse.

Les mineurs non accompagnés étrangers, ou MNA, sont de plus en plus nombreux à arriver dans le Territoire de Belfort. Leur prise en charge coûte de plus en plus chèr au conseil départemental, qui se sent désemparé quant à la réponse et à l'accueil à apporter.

Le conseil départemental du Territoire de Belfort a adopté son budget 2018 lors de l’assemblée du jeudi 8 février. Bonne gestion ou manque de projets, RSA en recul et augmentation des allocations à l’autonomie, My Aire Urbaine fait le bilan.