20 h 20.- Ian Boucard (LR), dont l'élection avait été invalidée en décembre, a été élu dimanche député de la 1re circonscription de Belfort au second tour face au candidat LREM-MoDem Christophe Grudler, a-t-il annoncé devant ses partisans rassemblés en mairie. C'est une "belle victoire pour notre famille politique, non les Républicains ne sont pas morts", a estimé Ian Boucard, 29 ans, après avoir annoncé sa victoire. "Les Terrifortains ont dit non à la hausse de la CSG, non à la hausse du (prix du) carburant", a-t-il poursuivi, soulignant que cette élection relevait d'un "enjeu national".

Ian Boucard, suppléé par Damien Meslot, ancien député et actuel maire de Belfort, avait terminé en tête au premier tour, recueillant 39% des voix, soit 12 points de plus que son adversaire centriste (26,7%). Le 1er tour avait été marqué par une très forte abstention (70%).

MM. Boucard et Grudler ont rejoué le duel du 18 juin dernier dans la 1ère circonscription du Territoire de Belfort, que le candidat LR avait emportée de 279 voix seulement. Ce scrutin avait été annulé le 8 décembre par le Conseil constitutionnel, à la suite d'une requête du candidat centriste. Le Conseil a considéré que le candidat de la droite avait fait distribuer, en fin de campagne, deux faux tracts de La France insoumise et du Front national qui appelaient à voter pour lui au second tour.

Pour Christophe Grudler, "C'est une double défaite, celle de la démocratie quand aussi peu de gens participent à un scrutin (...) et celle de la moralisation de la vie publique, puisqu'on reconduit des gens contre lesquels on aurait pu se mobiliser pour sanctionner des comportements qui ne sont pas éthiques".

(AFP)

20 h 10.- Les résultats étaient en faits complets à 19 h 50: Ian Boucard est élu avec 58,93% des voix. La participation pour ce deuxième tour de la législative partielle n'est que de 28,91%.

19 h 50.- Il ne manque plus qu'une commune pour les résultats complets, mais la différence est telle que l'élection de Ian Boucard ne fait plus de doute. Il dispose de 58,93% des suffrages (7229 voix), alors que Christophe Gruidler recueille 5039 voix, soit 41,07% des suffrages.

 

Le Belfortain Jérôme Wicky est traducteur de Comics. Il a aussi publié, l’été dernier, un essai sur Gō Nagai, le père de Goldorak. Il sera en dédicaces tout le week-end à l’occasion du Necronomi’Con et proposera une conférence sur le mangaka dimanche en fin de journée. Portrait d’une personnalité aussi discrète qu’étonnante.

Lors du premier tour de la législative partielle du 28 janvier, le MRC a soutenu la France insoumise alors qu'il était candidat en juin. À la suite du scrutin, le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon rejette ces options de rassemblement de la gauche.

Ian Boucard est largement en tête du premier tour de l’élection législative partielle de la 1re circonscription du Territoire de Belfort. Malgré la forte abstention, son électorat s’est déplacé dans les mêmes proportions qu’au mois de juin.

Neuf mois après l'élection présidentielle, Christophe Grudler, candidat MoDem soutenu par La République en marche, ne bénéficie plus de l' « effet Macron » et se retrouve en difficulté au soir de la législative partielle dans le sud Territoire.

À la suite de l'annulation du scrutin législatif de juin 2017 dans la 1re circonscription du Territoire de Belfort, une nouvelle élection a été organisée. Le premier tour s'est tenu ce dimanche 28 janvier. Le scrutin n'a pas mobilisé les électeurs (70,5 % d'abstention) et Ian Boucard (LR) est en ballotage favorable, avec 12,3 points d'avance sur le second, Christophe Grudler (LREM - MoDem). Le point.

Présentation des résultats de l'élection législative partielle de la première circonscription du Territoire de Belfort. 

L'espace de coworking belfortain va emménager dans son nouvel espace en mars, Ce vendredi 26 janvier sont arrivés les conteneurs qui vont constituer la mezzanine du nouvel espace.

La plainte pour diffamation déposée par Ian Boucard (LR) contre Christophe Grudler (MoDem) a été examinée ce jeudi 25 janvier par le tribunal de Belfort. Jugement le 8 février.

Depuis un peu plus d’un mois, Le Canard Enchaîné semble apprécier les péripéties qui rythment la politique belfortaine.