Un bâtiment derrière le marché des Vosges s'était partiellement effondré au mois de janvier. Un bâtiment derrière le marché des Vosges s'était partiellement effondré au mois de janvier. (© My Aire Urbaine – Simon Vermot Desroches)

Le Grand Belfort rénove les appartements du quartier Jean-Jaurès

Le Grand Belfort propose aux propriétaires des quartiers Belfort-Nord et Jean-Jaurès un accompagnement technique et financier pour réaliser des travaux dans leurs logements.

D’ici 2022, 200 logements et 145 immeubles devraient avoir droit à des financements pour des rénovations de la part du Grand Belfort et de ses partenaires publics et privés (État, agence nationale de l’habitat, conseil départemental, Action Logement Services, UNPI 90…). Sur un périmètre établi de la voie ferrée à l’Est jusqu’à la Savoureuse à l’Ouest, et des rues de Roubaix, Lille et Houbre au Sud jusqu’aux rues Dardel, du Bardot et Allende au Nord, les propriétaires de logements, les syndicats de copropriété ou les futurs acquéreurs pourront profiter de financements à hauteur de 50 % du montant des rénovations. « Il y a énormément de vieux bâtiments et lorsque l’on voit qu’un morceau d’immeuble s’est effondré en début d’année rue d’Hanoi… on doit faire quelque chose », explique Damien Meslot, président de l’agglomération. 

Cette aide a pour but d’adapter et de rénover les logements indignes et indécents et d’en améliorer les capacités énergétiques tout en s’adaptant aux normes d’électricité, de plomberie, sanitaire et d’accessibilité. Par le passé très animé, le quartier de l’avenue Jean-Jaurès n’est plus très prisé. Rempli de boutiques et d’appartements vides, le quartier se paupérise et de nombreux propriétaires n'ont plus ni les moyens, ni l'envie de rénover leurs logements. Cette opération vient donc ajouter une pierre aux actions menées par la mairie de Belfort pour redynamiser le quartier (braderie de l’avenue Jean-Jaurès, aide pour les ravalements de façades, création d’une crèche…). En tout, c’est une enveloppe de 4 millions d’euros qui sera allouée à cette opération, ce qui pourrait représenté jusqu’à 10 millions d’euros de travaux générés, au bénéfice des entreprises et artisans locaux du bâtiment.

Pour avoir droit à cette aide, il faut prendre contact avec Urbanis, qui organise une permanence dans ses locaux au 154, avenue Jean-Jaurès, depuis le 1er mars, de 10 h à 13 h et de 14 h à 17 h.

Simon Vermot-Desroches

Le spécialiste Afrique de la rédaction ! Ce n'est pas forcément l'atout n°1 pour traiter de l'Aire urbaine, mais la curiosité de ce journaliste n'a d'égal que son goût pour les choses bien faites.