Belfort : le Bar’Atteint, une institution menacée (Capture d'écran site du Bar'Atteint)

Belfort : le Bar’Atteint, une institution menacée

Le Bar’Atteint, dans le quartier de l’avenue Jean-Jaurès de Belfort, est devenu ces dernières années l’un des importants sites d’échanges de la ville. Aujourd’hui, des plaintes de voisins font craindre le pire pour l’association en charge du site.

Apéro psycho : Que sait-on vraiment du bonheur ?, théâtre d’improvisation, concerts… L’agenda du Bar’Atteint a toujours quelques surprises à réserver. Cependant, un collectif de voisins mécontents a décidé de contester la présence de ce bar associatif. La raison : du bruit en soirée. Le bar a aussi joué de malchance. Lors de son arrivée, la préfète du Territoire de Belfort, Sophie Elizeon, a constaté ces nuisances sonores lors de sa première semaine, lors d’une tournée avec la police. Cela pourrait n'être qu'un petit litige, mais cela va au-delà : ce conflit empêche le Bar’Atteint de mettre en place, avec la fondation de l’Armée du Salut, un chantier d’insertion pour assurer notamment la partie restauration l'établissement. « Je ne peux pas autoriser la création de ce chantier d’insertion et, six mois après, fermer les lieux pour trouble à l’ordre public à cause de nuisances sonores, précise la préfète. Si je fais cela, je donne une autorisation à des nuisances nocturnes. » Elle rappelle tout de même que les « six mois » ne veulent pas dire que le Bar’Atteint sera fermé, et que cela n'est qu'une image. 

Deux villes de l’Aire urbaine prête à accueillir le Bar'Atteint

Sans cette autorisation de réaliser le chantier d’insertion, le Bar’Atteint peut être mis en difficulté financière. Il se pourrait donc que ses gérants choisissent une autre destination. Et les propositions ne manquent pas puisque deux villes de l’Aire urbaine, Audincourt et Héricourt, font les yeux doux au bar associatif en lui « promettant des locaux gratuits », selon Bastien Faudot, élu MRC au conseil municipal de Belfort.

Difficile dès lors d’imaginer plus contre-productif pour le quartier de l'avenue Jean-Jaurès, qui souffre déjà de difficultés à faire vivre son petit commerce. Pour le moment, les activités nocturnes du bar sont mises en « sourdine », puisque la prochaine plainte sera suivie d’une fermeture administrative. Si le déménagement est une possibilité, la direction assure « vouloir rester à Belfort» et se refuse à tout commentaire pour le moment concernant le futur du Bar’Atteint jusqu'à l'officialisation d'une décision.

Simon Vermot-Desroches

Le spécialiste Afrique de la rédaction ! Ce n'est pas forcément l'atout n°1 pour traiter de l'Aire urbaine, mais la curiosité de ce journaliste n'a d'égal que son goût pour les choses bien faites.