Devant la bibliothèque où se déroulait la cérémonie d'ouverture du mois du livre. Devant la bibliothèque où se déroulait la cérémonie d'ouverture du mois du livre. (My Aire Urbaine : Simon Vermot Desroches)

Belfort : lancement du mois du livre sous tension

Le mois du livre a été officiellement lancé ce mardi 2 octobre. Foire aux livres, animations à la bibliothèque... le tableau serait parfait sans la baisse des dotations attribuées à la bibliothèque municipale. 

Devant la bibliothèque, on se retrouve pour le lancement du mois du livre. Une cérémonie très protocolaire, où chacun se félicite de son travail et de celui de son voisin. Mais cette année, une délégation d’invités-surprises s’est jointe à la fête : le collectif Culture pour tous à Belfort. Créé il y a quelques mois à la suite des baisses des dotations à la bibliothèque municipale par la Ville, le collectif distribue son tract à l’entrée de la bibliothèque ; un tract demandant un retour à des subventions importantes pour la culture. 

À l’intérieur, le maire, Damien Meslot, et son adjointe à la culture, Marie-Rochette de Lempdes, saluent la foire aux livres, « un moment unique qui contribue au dynamisme de la ville ». À l’extérieur, on déplore « une baisse drastique du nombre d’activités pour bibliothèque en fête ». L’autre pendant du mois du livre. À l’extérieur, on insiste sur « un choix politique fait contre la culture ». À l’intérieur on s’extasie du « dynamisme de la bibliothèque » et des aides « aux autres structures culturelles de la ville », comme le théâtre de marionnettes. Damien Meslot a cependant insisté sur un retour de dotations appréciables l’année prochaine pour la bibliothèque et un renforcement des fonds à la culture. Le mois du livre est lancé, pour tous les Belfortains et habitants de l’Aire urbaine.

Simon Vermot-Desroches

Le spécialiste Afrique de la rédaction ! Ce n'est pas forcément l'atout n°1 pour traiter de l'Aire urbaine, mais la curiosité de ce journaliste n'a d'égal que son goût pour les choses bien faites.