Lucie et Cécile dénichent d'habitude les bons plans pour sortir. Elles sont aussi très investies pour animer le territoire et mener des campagnes de sensibilisation. Lucie et Cécile dénichent d'habitude les bons plans pour sortir. Elles sont aussi très investies pour animer le territoire et mener des campagnes de sensibilisation. (© My Aire Urbaine – Thibault Quartier)

À la Conquête de l’est se laisse pousser la moustache !

Les deux blogueuses d’À la Conquête de l’est se mobilisent une nouvelle fois pour la bonne cause. Le dimanche 18 novembre, elles organisent une manifestation au Vieux Garage café, dont les bénéfices seront reversés à la fondation Movember, qui sensibilise notamment sur les cancers masculins (prostate, testicules).

Ça d’abord été la version belfortaine de la vidéo Happy. Puis en 2014 et 2016, le blog À la Conquête de l’est s’est mobilisé pour Octobre rose. Lors de ces deux éditions, elles ont organisé plusieurs événements, afin de collecter des fonds. Expositions, conférences, concours, fabrication de paniers garnis... Les deux animatrices du blog, Lucie et Cécile, ne manquent jamais d'idées, même après six années d'activité. On les retrouve donc en 2018 pour un nouveau projet, où elles ont troqué le rose pour la moustache ! Elles soutiennent l’initiative Movember, « une contraction des mots anglais Moustache et November », préviennent Lucie et Cécile, les deux blogueuses.

Sur le même modèle qu’Octobre rose, la fondation Movember porte, tout au long du mois de novembre, des initiatives de prévention et de sensibilisation. La fondation met la lumière sur les cancers masculins (prostate, testicules) et alerte sur les risques liés au suicide. « Ce ne sont pas que les hommes qui sont concernés par cette cause, préviennent Cécile et Lucie, les deux blogueuses. Un père, un frère, un amoureux, un fils... on connaît tous un moustachu autour de nous qui pourra être concerné un jour ou l'autre; alors à notre niveau : agissons ! » La notoriété de cet événement s’est faite sur un mouvement anglo-saxon consistant à se laisser pousser la moustache au mois de novembre.

Au Vieux Garage café le 18 novembre

Premier temps fort de cet événement : le Movember flash-day… Quesaco ? De 10 h à 17 h, samedi 17 novembre, la Belfort Tattoo family, partenaire de l’événement, donne rendez-vous pour choisir un motif choisi par les tatoueurs et se le faire encrer. Une partie des bénéfices de la journée sera reversée à la fondation Movember. Dimanche, Lucie et Cécile donnent rendez-vous quant à elles au Vieux Garage café, de 15 h à 21 h. Des stands de créateurs seront présents, un espace de prévention sera installé, des professionnels interviendront et même un salon de coiffure aura élu domicile, afin de se faire tailler la barbe ou de se faire couper les cheveux !

Et comme Cécile et Lucie aiment couper les cheveux en quatre, elles ne pouvaient pas passer à côté du symbole de ce mouvement: la moustache. « On va en user et abuser, mais c'est pour la bonne cause ! » préviennent-elles sur les réseaux sociaux… Un espace photo, appelé Movembeard, sera installé. Le photographe Étienne Kopp et l’illustratrice Williann tireront le portrait des plus courageux et des plus originaux. En cette période de commémoration, on va une nouvelle fois rendre hommage aux poilus !

La vocation première du blog est de nous faire sortir de notre canapé. Le samedi 17 et le dimanche 18 novembre, on allie l’utile à l’agréable. « Tu ne peux pas venir ? Flûte ! interpellent-elles. N’hésite pas à faire un don, même petit, sur notre cagnotte officielle Movember. Chaque petit sou compte ! »

Samedi 17 et dimanche 18 novembre, Movember x Belfort. Programme complet sur les réseaux sociaux et sur le blog d’À la Conquête de l’est. Entrée libre au Vieux Garage café, 7, rue Michelet. DJ set et concerts aussi au programme.

 

Thibault Quartier

Une clé anglaise de l'information, capable d'écrire autant sur le marché des Leds en aquariophilie que sur celui des huîtres ou des poules en zones périurbaines ! Un sujet vous paraît abscons, il se fera un plaisir de l'expliquer.