Jean-Charles Quesnel (assis; dirigeant de la société et Philippe Héberlé se sont associés pour créer la société QHEAS. Jean-Charles Quesnel (assis; dirigeant de la société et Philippe Héberlé se sont associés pour créer la société QHEAS. (© MyAireUrbaine - Pierre-Yves Ratti)

Belfort: de l'aventure en pleine nature à l'aventure entrepreneuriale

Le Belfortain Philippe Héberlé a été médaillé d'or aux JO 1984 au tir à la carabine. A la fédération de tir, il a rencontré Jean-Charles Quesnel, avec qui il a fait des raids en autonomie complète. Ils se lancent dans une nouvelle aventure : la création d'une entreprise dédiée aux équipements innovants d'urgence et de survie.

Le champion olympique de tir Philippe Héberlé et son complice d'aventures Jean-Charles Quesnel viennent de décrocher une nouvelle distinction : ils sont lauréats du Réseau Entreprendre Franche-Comté. Leur prix, une avance remboursable de 40 000 €, leur a été remis début avril lors de la soirée des lauréats organisée à l'Atria à Belfort.

Ils ont créé en juillet 2016 la société QHEAS, pour Quesnel Héberlé Équipement Aventure et Survie, qui commercialisera ses produits sous la marque Avanona (site internet : www.avanona.fr).

A commencer par une gamme de couteaux, dont la principale spécificité est qu'ils seront auto  - affûtables. Une particularité rendue possible grâce à un étui équipé de deux petit galets en céramique qui appuient sur la lame à chaque passage, que ce soit en rangeant le couteau ou en le tirant de son étui. Cet étui est également antibactérien et peut être accroché à n'importe quelle sangle. Il a été breveté.

Les couteaux sont quant à eux extrêmement solides, dans un matériau anti - corrosion, et ambidextres. Les premiers couteaux seront destinés à l'aventure et à la plongée, à la chasse sous-marine. Un couteau à tout-faire fait également partie de la gamme initiale. En 2018 est prévue une gamme de couteaux de cuisine, eux aussi auto – aiguisables.

Cette gamme de couteaux est le fruit de leur expérience lors de raids en autonomie complète à Madagascar, La Réunion ou encore au Canada. Lors d'une de ces expéditions, ils se sont retrouvés par un concours de circonstances privés de pierre à aiguiser et l'idée de nouveaux couteaux a pris forme peu à peu.

Autre projet d'innovation, lui aussi né de leur expérience de baroudeurs : un micro-générateur qui produirait de l'électricité grâce au mouvement des bras en marchant. De quoi fournir l'électricité nécessaire pour recharger un téléphone portable ou alimenter en électricité une cabane isolée. Là aussi, un dépôt de brevet est en cours.

Pour lancer leur société Jean-Charles Quesnel et Philippe Héberlé ont été soutenus également par la BPI (Banque publique d'investissement, via une bourse French techn et un chèque innovation), des avances de la région (avec montage du dossier soutenu par l'ADN-FC, agence de développement Nord Franche-Comté) et Aire Urbaine Investissement. Ils comptent créer trois emplois assez rapidement et  atteindre un effectif de six ou sept personnes d'ici cinq ans.

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.