Thierry Besson, suppléant, et Christophe Grudler, candidat pour la 1ère circonscription du Territoire de Belfort. Thierry Besson, suppléant, et Christophe Grudler, candidat pour la 1ère circonscription du Territoire de Belfort. (© My Aire Urbaine : Simon Vermot Desroches)

Belfort: Christophe Grudler (enfin) investi pour La République en Marche !

C’est soulagé que Christophe Grudler a organisé en présence de la presse le lancement de sa campagne samedi 13 mai à Belfort. Les tractations entre le MoDem etLa république en Marche ! se sont terminées et « tout se finit bien » admet l’intéressé.

« Il n’y avait pas de suspens, cette circonscription ne faisait pas partie de celles sur lesquelles il y avait des doutes ». C’est fait, après deux jours de suspens, le samedi 13 mai, Christophe Grudler a lancé sa campagne pour les législatives sous l’étiquette La République en Marche. Premier objectif : « Empêcher le Front National de prendre cette circonscription ». Il souhaite également « porter le renouveau et donner une majorité parlementaire à Emmanuel Macron ».

Comme pour le candidat de la 1ère circonscription du Territoire de Belfort, Bruno Kern, Christophe Grudler veut faire une campagne de terrain: porte-à-porte et réunion publique dans tous les villages de la circonscription. « Je veux répondre aux personnes qui se sont senties abandonnées sous la législature précédente ». Damien Meslot, député et maire de Belfort prend un petit coup au passage: « Je serai un député présent à l’assemblée », « le cumul des mandats ce n’est pas facile à gérer ». Cependant, ce n’est pas pour cela qu’il quittera sa place de conseiller au département. « Le mandat de député est un mandat opérationnel par rapport à ma place dans l’opposition au conseil départemental, » se dédouane-t-il.

Pour le suppléer, il a choisi Thierry Besson, avocat de 53 ans, un mandat de conseiller municipal à Beaucourt où il était dans l’opposition. Il avait rejoint le mouvement En Marche! dès avril 2016. Pour Christophe Grudler c’est le « parfait complément territorial », puisqu’il vient du Sud Territoire. Bruno Kern, candidat, lui, pour la 1ère circonscription du Territoire de Belfort nous avait confié que les candidats En Marche! devaient avoir un couple candidat-suppléant mixte, mais Christophe Grudler ne tiendra pas compte de cette « préconisation » du mouvement.

C’est donc parti pour un mois de campagne et une première réunion publique à Angeot dès mardi soir.

Simon Vermot-Desroches

Le spécialiste Afrique de la rédaction ! Ce n'est pas forcément l'atout n°1 pour traiter de l'Aire urbaine, mais la curiosité de ce journaliste n'a d'égal que son goût pour les choses bien faites.