En septembre 2018, les élèves belfortains vont repasser à la semaine de quatre jours. En septembre 2018, les élèves belfortains vont repasser à la semaine de quatre jours. (Ponce-photography, CC0 Public Domain)

Les écoles de Belfort repasseront à quatre jours par semaine

Après avoir consulté les parents d’élèves et les enseignants, la mairie de Belfort a annoncé que le rythme scolaire devrait repasser à quatre jours à la prochaine rentrée.

« Ce n’est pas une surprise, mais c’est tout de même un raz-de-marée, » déclare Damien Meslot, maire de Belfort après l’annonce des résultats de la consultation concernant le retour ou non de la semaine de quatre jours dans les 31 écoles primaires de la ville. 76 % des parents d’élèves qui ont répondu aux questionnaires (37,27 % de participation) et 87 % des enseignants (75 % participation) ont déclaré être favorables au retour à la semaine de quatre jours.

Elles "devraient" repasser à quatre jours, encore quelques points à confirmer

« Le constat que l’on fait lorsqu’on rencontre des familles, c’est que les enfants sont plus fatigués », précise le maire. Alors que la réforme initiée sous le mandat de François Hollande visait précisément à rendre ces enfants moins fatigués. Si de nombreuses villes sont repassées dès cette rentrée à la semaine de quatre jours, le maire confie n’avoir « pas voulu faire tout ça dans la précipitation. On a consulté la population, je pense que les chiffres parlent d’eux-mêmes. Aujourd’hui, on leur laisse le temps de se réorganiser. » Car il reste quelques points à confirmer pour la mairie. D’abord, au cours des prochaines semaines, les conseils d’école seront consultés sur la question. Composés de parents d’élèves et d’enseignants, difficile de croire que la décision changera à ce moment-là. La décision devrait être définitivement prononcée et officialisée au mois de janvier 2018. 

Une promesse de campagne tenue !

Resteront alors neuf mois avant la rentrée scolaire, « qui ne seront pas de trop », estime l’adjointe à la politique de la ville, Marie-Hélène Ivol. Il faudra ainsi réorganiser l’accueil périscolaire, surtout le mercredi, et organiser avec les écoles et le rectorat les horaires des classes. Damien Meslot pense également à « la bouffée d’oxygène que cela va donner au conservatoire, aux clubs de sports, aux loisirs locaux, qui ont souffert de cette réforme ».

Farouchement opposé à la réforme des rythmes scolaires du quinquennat Hollande, qui avait notamment rythmé la campagne municipale de 2014, l’actuel maire de Belfort avait déjà réalisé une telle consultation par le passé. Les résultats, relativement proches, ne sont donc pas pour lui déplaire. Il avait d’ailleurs publiquement annoncé qu’il fermerait les écoles le mercredi, et s’opposerait donc à la loi du gouvernement. Le gouvernement a changé, mais ce sera donc bientôt chose faite ! « On ne fait pas le bonheur des gens contre leurs avis », déclare le maire de Belfort, taclant au passage la gauche locale et nationale.

Simon Vermot-Desroches

Le spécialiste Afrique de la rédaction ! Ce n'est pas forcément l'atout n°1 pour traiter de l'Aire urbaine, mais la curiosité de ce journaliste n'a d'égal que son goût pour les choses bien faites.