Sophie Montel, N°2 des "Patriotes" et ancienne candidate dans le pays de Montbéliard pour le FN. Sophie Montel, N°2 des "Patriotes" et ancienne candidate dans le pays de Montbéliard pour le FN. (Photo de son profil Facebook)

Législative partielle: Sophie Montel tente sa chance à Belfort

L'ancienne candidate du Friont national dans le pays de Montbéliard se lance dans la législative partielle sous l'étiquette « Les Patrioytes », le mouvement créé par Florian Philippot.

La vice-présidente des Patriotes, Sophie Montel, sera candidate à l'élection législative partielle dans la première circonscription du Territoire de Belfort, a annoncé mercredi le parti de Florian Philippot, qui ne compte actuellement qu'un seul élu à l'Assemblée nationale.
"Dans ce territoire marqué par la désindustrialisation, Sophie Montel mènera une campagne énergique au service des plus modestes et des plus fragiles pour lesquels elle s'est toujours démenée", a fait savoir le mouvement dans un communiqué. Le conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté, Patrick Jeanroch, qui a comme elle démissionné du Front National en septembre dernier, sera son suppléant.

Mme Montel, qui a plusieurs fois été candidate aux législatives dans le Doubs depuis 1997, notamment dans l'ancienne circonscription de Pierre Moscovici, est actuellement députée européenne et conseillère régionale. Elle se fera "le porte-voix d'une renationalisation d'Alstom" à l'Assemblée  Nationale, ont précisé Les Patriotes. Elle plaidera également pour le "rétablissement de l'ISF", "l'annulation de la hausse de la CSG" et "une augmentation immédiate de 200 euros des petites retraites".

Le président du mouvement, Florian Philippot, se rendra le 20 janvier à Belfort pour soutenir la candidature de son bras droit. L'élection de Ian Boucard (LR) a été annulée le 8 décembre dernier par le Conseil Constitutionnel, entraînant la tenue d'un nouveau scrutin les 28 janvier et 4 février. Elu dans le Pas-de-Calais sous l'étiquette FN, José Evrard, ancien communiste, est actuellement le seul député des Patriotes.

(AFP)

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.