Sophie Montel. Sophie Montel.

Belfort: la candidate Les Patriotes accuse le candidat FN de positions extrêmes via un faux compte Facebook

Sophie Montel (Les Patriotes) dénonce le comportement "indigne" du candidat FN, Jean-Raphaël Sandri.

Sophie Montel, candidate des Patriotes à l'élection législative partielle du Territoire de Belfort et ancienne membre du FN, a dénoncé lundi le comportement "indigne" du candidat FN Jean-Raphaël Sandri, accusé de sympathies pour des régimes autoritaires et de blagues sur Hitler, via Facebook. Dix candidats sont en lice pour la législative partielle organisée les 28 janvier et 4 février dans la première circonscription du Territoire de Belfort après l'invalidation de l'élection de Ian Boucart (LR). Ce scrutin est l'un des premiers opposant un candidat FN et une candidate les Patriotes, le mouvement présidé par Florian Philippot après sa rupture avec le Front National.

Le candidat frontiste Jean-Raphaël Sandri, "dément catégoriquement ces accusations".

Mme Montel s'appuie sur des informations de Libération pour reprocher à Jean-Raphaël Sandri de disposer "d'un compte Facebook sous le pseudonyme JR Alexandre". "Via ce compte, M. Sandri aligne les positions les plus extrêmes: participation affichée à des événements anti-IVG, likes de pages et de posts du Bloc identitaire" ou encore des "allusions « pour rire » à Adolf Hitler", écrit dans un communiqué la députée européenne et conseillère régionale en Bourgogne-Franche-Comté, qui a reçu samedi le soutien sur le terrain de Florian Philippot. Sur ce "compte caché", il "semble (...) vouer un attachement tout particulier au dictateur Pinochet" et au "franquisme", ajoute-t-elle.
Mme Montel, qui avait évoqué "une rediabolisation assumée du FN" en quittant ce parti pour Les Patriotes, estime que "le patriotisme français a besoin de respectabilité et de crédibilité, et non d'éléments ultraradicaux qui empêchent toute perspective d'arrivée au pouvoir".

"C'est n'importe quoi. Bien sûr que non, je n'ai pas de compte personnel sur Facebook, en dehors de ma page officielle de candidat", a déclaré Jean-Raphaël Sandri, qui a pour sa part reçu samedi la visite du député apparenté FN du Gard Gilbert Collard. "Elle lance des accusations infondées pour faire parler d'elle", dit-il.

Pour la vice-présidente des Patriotes, M. Sandri "est facilement rattachable à ce compte", car "la même adresse mail est utilisée pour ce compte, son Twitter officiel et les invitations à ses déplacements de campagne". Il est aussi "identifié sur de très nombreuses photos", ce compte "est localisé à Belfort" et "la date de naissance correspond à la sienne", note-t-elle.

Florian Philippot et Sophie Montel "ont quitté le FN, ils ont monté leur mouvement, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise de plus, les électeurs trancheront", a déclaré Marine Le Pen lundi matin sur France 2.

(AFP)

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.