Ian Boucard et Damien Meslot ont célébré leur victoire à la mairie. Ian Boucard et Damien Meslot ont célébré leur victoire à la mairie. (© My Aire Urbaine : Simon Vermot Desroches)

Belfort : les trois choses à retenir de l'élection législative partielle

Ian Boucard a été élu député de la première circonscription du Territoire de Belfort lors du second tour de l'élection législative partielle, ce dimanche 4 février. Abstention, score à Belfort et écart de voix, My Aire Urbaine fait le bilan de ce second tour.

Ian Boucard élu pour la deuxième fois en moins d’un an

Élu au mois de juin avec moins de 300 voix d’avance, Ian Boucard retrouve son siège de député après l’annulation de ce scrutin par le Conseil constitutionnel. Cette fois, il profite d’une avance confortable de plus de 2 000 voix et obtient 59 % des scrutins exprimés. De son côté, Christophe Grudler, son adversaire lors de ce second tour, n’obtient que 5 039 voix soit 41 % des scrutins exprimés.

L’abstention, toujours plus forte

50 % en juin, 29,5 % au premier tour et moins de 29 % lors de ce second tour. Ces élections législatives n’ont pas passionné les Terrifortains. Ian Boucard est ainsi élu avec seulement 15 % des inscrits au second tour. Il avait recueilli les suffrages de 11 % des inscrits au premier tour. Les appels à l’abstention de certains candidats du premier tour n'a pas été totalement suivi des faits, même si elle recule légèrement.

Un score très serré à Belfort

C’est peut-être le seul point noir de la soirée pour le nouveau député et sa famille politique. Les Républicains ne sont plus largement en tête à Belfort. Depuis les Départementales de 2015, Belfort résiste au vote républicain. Une tendance confirmée lors des scrutins de 2017. Ian Boucard est en tête à Belfort ce dimanche 4 février au soir, mais seulement d'une courte tête, 36 voix pour être précis. À deux ans des élections municipales, voilà un signe que ne manqueront pas d'analyser les opposants prêts à entrer dans l'arène.

Simon Vermot-Desroches

Le spécialiste Afrique de la rédaction ! Ce n'est pas forcément l'atout n°1 pour traiter de l'Aire urbaine, mais la curiosité de ce journaliste n'a d'égal que son goût pour les choses bien faites.