Pollution du Doubs: mesures de précaution pour l'eau potable

Une pollution aux hydrocarbures a été détectée dans la nuit de vendredi à samedi.

Le pompage d'eau potable dans le Doubs a été suspendu samedi en aval de Montbéliard et des mesures de précaution ont été prises en raison d'une pollution aux hydrocarbures dans la rivière, a annoncé la préfecture du Doubs.
"Des mesures de précaution ont été prises pour les points de captage d'eau potable sur le Doubs, notamment la station de pompage de Mathay, située 6 à 7 km en aval, qui alimente une partie de l'agglomération de Montbéliard", a indiqué dans un communiqué la préfecture.
"A titre préventif, le pompage dans le cours d'eau a été provisoirement stoppé, le temps d'installer un barrage flottant à hauteur du captage et d'activer un traitement au charbon actif", même si "aucune trace de pollution n'a été constatée", est-il ajouté.
Dans la nuit de vendredi à samedi, "une nappe de fioul de 150 m de long" s'est répandue dans le Doubs à hauteur de Pont-de-Roide, selon la préfecture, qui précise que "l'origine de la pollution proviendrait d'un réseau d'eaux pluviales".
"Trois barrages filtrants successifs pour stopper la dérive de la nappe" ont été mis en place dans la nuit par une vingtaine de sapeurs-pompiers. Les pompiers, qui surveillent le dispositif de filtrage, devaient samedi organiser une opération de pompage de la nappe d'hydrocarbures.

(AFP)

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.