Trafic de drogues démantelé à Besançon: 2800 munitions saisies à Planoise DR

Trafic de drogues démantelé à Besançon: 2800 munitions saisies à Planoise

Un stock impressionnant de cartouches, de munitions et une quantité importante de drogue ont été saisis par la police. Un homme a été mis en examen et placé en détention ; cinq autres personnes ont été interpellées, puis remises en liberté.

Des chargeurs d'armes de guerre et 2 800 cartouches d'armes à feu, dont plus de 600 munitions de Kalachnikov, ont été saisis à Besançon par la police dans le cadre du démantèlement d'un trafic de stupéfiants. Aucune arme à feu n'a en revanche été trouvée au cours de la perquisition menée la semaine dernière dans une cave du quartier sensible de Planoise, à Besançon, a précisé Léonard Fauvet, commissaire de la sûreté départementale du Doubs, en charge de l'enquête.

Les policiers ont saisi 9 chargeurs de Kalachnikovs, 4 chargeurs de Famas (fusil d'assaut) et un chargeur de Sten (pistolet-mitrailleur), ainsi qu'un pistolet d'alarme et une trieuse à billet. « En terme d'armements, ce n'est pas fréquent de trouver autant de munitions et de chargeurs d'un seul coup », a souligné le commissaire Fauvet. « Les munitions d'armes de poing ou d'armes de chasse sont courantes et faciles à obtenir, alors que celles de Kalachnikovs sont moins courantes, mais on en trouve de plus en plus », a-t-il noté.

100 000 € de drogue

Cette saisie a été menée dans le cadre d'une enquête sur un trafic de stupéfiants rayonnant sur le grand est de la France. Quelque 500 grammes de cocaïne, 400 grammes d'héroïne, 50 grammes de résine de cannabis et 2 kilos de produits de coupe, le tout d'une valeur marchande d'environ 100 000 € à la revente, ont également été saisis.

La police a en outre découvert 8 000 € en liquide et 6 000 € placés sur des comptes bancaires. Le chef du réseau, un homme d'une trentaine d'années déjà connu pour des faits similaires, a été mis en examen vendredi dernier et placé en détention pour « trafic de stupéfiants » et « détention d'armes ». Cinq autres personnes ont été interpellées, mais remises ensuite en liberté, selon la police.

Cette opération, réalisée avec le soutien du groupement d'intervention régional (GIR), est le deuxième volet d'une enquête qui avait mené en juin à la saisie de 58 kilos de résine de cannabis, 2,6 kilos de cocaïne, 600 grammes d'herbe de cannabis, d'une valeur marchande globale estimée à plus de 500 000 €, ainsi qu'une kalachnikov, un pistolet automatique et près de 40 000 € en liquide. Sept personnes avaient alors été mises en examen et cinq ont été écrouées.

(source: AFP)

 

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.