Manoeuvre des pompiers belfortains dans le tunnel de Bure, sur l'autoroute A16, dans le canton du Jura, en 2014. Manoeuvre des pompiers belfortains dans le tunnel de Bure, sur l'autoroute A16, dans le canton du Jura, en 2014. (©My Aire Urbaine – Thibault Quartier)

Les pompiers belfortains interviennent dans un tunnel suisse pour le feu d'un car

L’incendie d’un car dans un tunnel suisse de l'autoroute A16 à proximité de Porrentruy ce jeudi soir a mis en avant l’accord international passé entre la Suisse et la France. Dans ce tunnel, ce sont des pompiers français qui sont intervenus. Une mission pour laquelle il a fallu former les pompiers belfortains.

Un car transportant de jeunes adultes de l'école d'art Gérard-Jacot de Belfort a pris feu dans un tunnel de l'autoroute A16 dans le canton du Jura Suisse, ce jeudi en fin d'après-midi. C'était dans le tunnel du Bois de Montaigre, non loin de Porrentruy, précise la presse jurassienne, à une douzaine de kilomètres de la frontière. Le véhicule revenait de Berne. La cause de l’incendie est encore inconnue. Aucune victime n’est à déplorer, et sur les 54 personnes présentes dans le car, « seules trois personnes incommodées par les dégagements de fumée ont été transportées vers l'hôpital Nord-Franche-Comté », indique la préfecture du Territoire de Belfort. Le chauffeur aurait eu « l’excellent réflexe de s’arrêter à côté d’une porte d’évacuation », précisent de leurs côtés les pompiers du département. Cette portion de l'autoroute sera fermée plusieurs semaines, voire plusieurs mois, peut-on apprendre également auprès des médias helvétiques. La température a en effet atteint les 1 000 °C. Le béton a même explosé par endroit confient les autorités jurassiennes.

Les pompiers français interviennent en Suisse

L’événement a permis de mettre en avant la collaboration franco-suisse concernant la gestion d’incendie dans les tunnels de l’autoroute A16, la Transjurane, depuis la frontière jusqu'au viaduc de Creugenat. L'incendie de l'autocar s'est passé dans le tunnel suivant le viaduc. Un accord-cadre régit les interventions des pompiers français en Suisse depuis une dizaine d'années. Mais l'ouverture de la Transjurane en 2016 a renforcé les liens entre les deux territoires. Et c'est donc le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) du Territoire de Belfort qui intervient dans ces tunnels. La raison ? Au moment de la construction de ces tunnels, aucune caserne de pompier helvétique ne répondait aux impératifs d’accès au site dans les temps demandés. Le choix du Canton du Jura était triple : annuler la construction des tunnels ; créer une nouvelle caserne ; passer un accord avec les pompiers terrifortains. Ce dernier choix a été retenu et ce sont donc les pompiers du SDIS 90 qui interviennent sur le territoire suisse.

Une formation nécessaire pour les pompiers du département

« Un feu dans un tunnel, ça n’a rien à voir avec un feu en extérieur », assure le lieutenant-colonel Jeandemange, directeur-adjoint du SDIS 90. Il a donc fallu apprendre. La Suisse a donc mis en œuvre un plan de formation pour les pompiers du département à l’International fire academy, en Suisse. De même, la Suisse a investi des moyens financiers afin d’équiper les pompiers terrifortains. Des outils et des connaissances très utiles pour des pompiers qui n’ont pas l’habitude des tunnels…
Les moyens déclenchés « ont été très importants », selon le lieutenant-colonel, et ont permis une prise en charge rapide des personnes impliquées. Une première réussie pour les pompiers les plus rapides de France en termes de délais d'intervention.

Simon Vermot-Desroches

Le spécialiste Afrique de la rédaction ! Ce n'est pas forcément l'atout n°1 pour traiter de l'Aire urbaine, mais la curiosité de ce journaliste n'a d'égal que son goût pour les choses bien faites.