Le festival Be Bop Or Be Dead, pour sa troisième édition, produit des concerts de jazz à Belfort du 17 au 19 novembre 2017. François Lanneau, président de Bonus Track, l'association qui organise l'événement, souhaite avant tout montrer que le jazz est vivant et évolue. Par sa programmation, le festival espère modifier la vision d'une musique trop souvent résumée à un fameux trompettiste de La Nouvelle-Orléans. Pour cela, il propose une programmation riche dans laquelle on retrouve des inspirations de musiques orientales, afro-colombiennes ou venues de la musique classique.

Les présidents de Pays de Montbéliard Agglomération et du Grand Belfort, Charles Demouge et Damien Meslot ont annoncé avec une fierté non dissimulée les premières victoires du pôle métropolitain, à savoir la direction unique des théâtres et les cliniques. Ils ont aussi évoqué les prochains grands chantiers du pôle métropolitain.

Des œuvres du sculpteur et peintre abstrait Remus Botarro seront exposées à la Chambre de commerce et d’industrie de Belfort jusqu’au 15 décembre 2017. Pour les 100 ans de la mort de Rodin, la CCI s’offre donc le luxe de faire venir l’un des artistes les plus cotés du monde entre ces murs.

Ce dimanche 29 octobre aura lieu la traditionnelle dictée de la Foire aux livres de Belfort. Rencontre avec celui qui la fabrique mot à mot : Philippe Dessouliers. Employé chez General Electric à Belfort, il s’est pris de passion pour les dictées il y a bientôt 20 ans et essaye de mettre un peu d’humeur et d’humour dans un monde qu’on imagine trop souvent archaïque et sage.

Le directeur ou la directrice unique des théâtres de Belfort et de Montbéliard sera désigné le 20 octobre. La nouvelle scène nationale ainsi créer formera l’une des plus grandes de France. Alors que les débats n'avaient pas commencé de la meilleure des manières, il semblerait que le consensus règne aujourd'hui. Yannick Marzin, l'actuel directeur de Ma Scène nationale, semble en bonne voie pour diriger ses méga-structure métropolitaine.

Baisse le volume (3/4) ! Suite de notre série sur le son, à la suite de la publication d'un décret obligeant à la baisse des décibels, notamment dans les salles de concerts. L’association Journée nationale de l’audition (JNA) et la boutique Acoufun, spécialisée dans les protections auditives, ont développé une application permettant à tout moment de mesurer le niveau de décibels dans votre environnement. Nous l’avons testée pour vous.

Baisse le volume (2/4) ! Suite de notre série sur les volumes sonores dans les lieux culturels, à la suite de la publication, début juillet, d'un décret diminuant le nombre de décibels diffusés dans les boites de nuits, les salles de concert ou les bars. La limite est passée de 105 à 102dB autorisés. La Journée nationale de l’audition (JNA) est une association qui rassemble des professionnels de la santé auditive et qui milite pour une meilleure prévention sur les dangers autour du système auditif.

Baisse le volume (1/4) ! Un nouveau décret est paru au Journal officiel au mois de juillet : il met des limites plus strictes aux nombres de décibels diffusés dans les salles de concerts, les bars, les boites de nuit ou les festivals… L'occasion de faire un point sur ce dossier du volume sonore et des conséquences sur notre santé. Premier épisode de cette série, avec des responsables des salles de concerts de l'Aire urbaine. Les directeurs dénoncent une loi « ubuesque » et se défendent, rappelant qu’ils sont les premiers à informer sur les dangers auditifs.

Du 6 octobre au 1er novembre, le mois du livre s’invite à Belfort. Foire aux livres à l’Atria ou Bibliothèque en Fête dans les bibliothèques de la cité du Lion, il y en aura pour tous les goûts et toutes les couleurs... Surtout avec une thématique comme celle de la mode.

La Poudrière de Belfort a fait sa rentrée, ce jeudi 14 septembre. La salle de concert, gérée dorénavant par Territoire de Musiques – l'association qui porte les Eurockéennes – a présenté son nouveau projet. Façonné autour « d'opportunités », dixit Jean-Paul Roland, le nouveau directeur.