Les raisons de la mort d'Alexia Daval sont désormais connues, a indiqué la procureure de Besançon : malgré la combustion, l'examen du corps a permis de découvrir de nombreux indices.

Isabelle Fouillot ne souhaite ni banderoles, ni revendication. D'autres initiatives sont prises à travers la France.

Le meurtre à Gray (Haute-Saône) d'Alexia Daval, une joggeuse dont le corps a été retrouvé calciné dans un bois à la suite de sa disparition samedi 28 septembre, s'ajoute à une liste de plusieurs crimes semblables constatés ces dix dernières années. Bref historique de ces drames.

L'ADN a permis d'identifier le corps retrouvé brûlé lundi près de Gray. Il s'agit bien de la jeune femme disparue samedi. Les enquêteurs s'attendent à une enquête longue et compliquée.

Une centaine de gendarmes effectuent des recherches ce mardi 31 octobre pour tenter des indices qui puissent mettre sur la piste de de l'assassin.

Christophe Laurençot appelle à la prudence, sans céder à la panique.

Les craintes du procureur exprimées ce matin se renforcent. Un corps brûlé a été retrouvé et doit être identifié. Le procureur ouvre une enquête pour assassinat.

Une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration" a été ouverte ce lundi, a annoncé le procureur de la République à Vesoul. Une nouvelle battue est organisée ce lundi après-midi.

Une battue a été organisée ce dimanche 29 octobre pour rechercher une jeune femme disparue samedi dans la région de Gray-la-Ville.