Le lycée Aragon d'Héricourt organise ses portes ouvertes le samedi 27 Janvier de 8 h à 12 h.
Les filières suivantes seront présentées:
Métiers de l'énergie et du développement durable
BTS Fluides Énergies Domotique, Option : Génie Climatique & Fluidique; Option : froid & Conditionnement d'air
BTS Maintenance des Systèmes, option : Systèmes Énergétiques & Fluidiques
BTS Technico-Commercial, spécialité : Énergies Renouvelables
Lycée Aragon, rue Pierre-Mendès-France, à Héricourt

http://lyceearagon.fr 

 Le maire de Besançon a soumis aux électeurs le choix entre la semaine de 4 jours ou de 4,5 jours. Ils votaient ce dimanche 10 décembre.

Les Bisontins devront choisir entre trois bulletins: 4 jours d'école (lundi, mardi jeudi et vendredi), 4,5 jours avec le mercredi matin ou 4,5 jours avec le samedi matin.

"Accueillir davantage d'enfants serait susceptible de créer de graves difficultés en termes de sécurité et d'encadrement des enfants," affirme la municipalité.

La justice administrative a statué et a imposé au maire de Besançon d'accepter à la cantine une enfant de CE1 qui n'y était pas admise, faute de place

Les magistrats se sont réunis exceptionnellement pour traiter le dossier d'une mère célibataire dont l'inscription à la cantine a été refusée au motif d'un retard dans le dépôt de dossier.

La future école primaire Sous-la-Chaux de Montbéliard a été présentée en conseil municipal par le cabinet d’architecte IXO, en charge du projet. 

Après avoir consulté les parents d’élèves et les enseignants, la mairie de Belfort a annoncé que le rythme scolaire devrait repasser à quatre jours à la prochaine rentrée.

Le fonctionnement des treize collèges du Territoire de Belfort est assuré par le Département. Les conseillers, réunis le 12 octobre ont fait le point sur les dotations, le prix de la restauration, les travaux de rénovation du gymnase du collège de Valdoie ainsi qu’à propos d'une nouvelle subvention à un établissement privé.

L’union nationale des étudiants de France (Unef) publie comme chaque année son enquête sur le prix de la vie étudiante. Augmentation des loyers, des prix des transports, des prestations obligatoires… les villes universitaires de l’Est de la France ne font pas exception.