À quelques jours du premier tour de l’élection législative partielle dans la première circonscription du Territoire de Belfort, retour sur les dernières élections législatives annulées par le Conseil constitutionnel et rejouées quelques mois après.

Le Conseil constitutionnel a validé le recours de Christophe Grudler et par conséquent annulé l’élection législative des 11 et 18 juin dans la première circonscription du Territoire de Belfort. 

Christophe Grudler, candidat déçu de la dernière élection législative dans la première circonscription du Territoire de Belfort, a décidé de faire un recours au Conseil constitutionnel pour la diffusion de faux tracts à deux jours du deuxième tour. Il accuse sans détour son opposant, Ian Boucard, nouveau député (LR), d’avoir organisé cette distribution.

Député doublement étiqueté PS-RE lors des dernières législatives, Frédéric Barbier est considéré comme « démissionnaire d'office », selon le PS.

Jean-Louis Fousseret, maire depuis 2001, quitte le PS. Il est l'un des premiers soutiens d'Emmanuel Macron.

Les Républicains et l'UDI sauvent neuf sièges, le PS un seul et le parti du président de la République en remporte seize, dont trois dans l'Aire urbaine.

Le député sortant UDI a résisté à la vague En Marche! et renouvelle son mandat de député du Territoire de Belfort.

L'ancien suppléant de Pierre Moscovici conserve son siège, avec la double étiquette PS – En Marche !

Le nouveau député de Haute-Saône est maire d'une commune proche de Luxeuil.