Plus qu'une soirée de vœux, le cluster la Vallée de l’Énergie organise, en partenariat avec MyAireUrbaine, une soirée intitulée Connecteam. Ce sera le jeudi 25 janvier, au Techn'hom à Belfort.

Le géant industriel américain General Electric a annoncé mardi une charge exceptionnelle de 6,2 milliards de dollars liée à son activité d'assurance, une mauvaise nouvelle supplémentaire pour ce groupe en pleine restructuration. En prenant en compte la réforme fiscale récemment décidée aux États-Unis, l'impact négatif net se monte à 7,5 milliards, a précisé l'entreprise. "Une charge de cette ampleur (...) est profondément décevante", a reconnu le PDG John Flannery, cité dans un communiqué.

GE a indiqué qu'en plus de cette charge qui pèsera sur ses résultats du quatrième trimestre, sa société d'assurance-vie et d'assurance-maladie NALH (North American Life and Health) constituerait des réserves de 15 milliards de dollars sur sept ans. Le groupe a toutefois assuré que ce grand ménage comptable n'aurait "pas d'impact sur les activités industrielles."

GE avait annoncé en novembre dernier un plan de restructuration prévoyant 20 milliards de dollars de cessions d'actifs et des milliers de suppressions d'emplois. John Flannery a décidé de le recentrer sur trois activités: aéronautique (fabrication de moteurs d'avions), équipements et matériels de santé et énergie. Le groupe a en particulier annoncé en décembre qu'il allait supprimer 12000 emplois dans le monde au sein de sa branche Energie (GE Power).

(AFP)

Le gouvernement estime que «  GE est en ligne avec les engagements pris en 2014 et que GE mettra tout en œuvre afin d'être en mesure de les tenir »

Le géant américain réduit drastiquement ses effectifs. La France ne serai pas touchée par ses coupes dans les effectifs. La Suisse, L'allemagne et l'Angleterre sont en revanche touchés.

John Flannery a annoncé lundi son plan de restructuration. Ce vendredi, il fait un geste à portée symbolique sur le devenir de l'entreprise qu'il dirige.

Le ministre de l'Economie doit s'entretenir avec le nouveau dirigeant de GE « dans les jours qui viennent ».

1 milliard d'économies sont prévues dans la division GE Power. Ce qui devrait se traduire par des suppressions d'emploi.

GE va céder ses activités dans les transports et les services d'électricité. La branche GE Power, qui comprend la partie d'Alstom rachetée l'an dernier, va connaître une profonde refonte, mais sans plus de précisions pour l'instant.

Une cure d'austérité pour General Electric va être annoncée demain, lundi 13 novembre. Les suppressions d'emplois et la vente d'actifs semblent être des faits acquis. Reste à savoir lesquels.

Entre plan de restructuration, baisse à la bourse, plan social à Grenoble… les salariés de General Electric de Belfort attendent de savoir à quelle sauce ils vont être mangés. Aujourd’hui, la promesse des 1000 emplois créés semble inatteignable pour les employés. Pire: des licenciements sont à craindre. Le nouveau dirigeant de GE doit annoncer son plan de restructuration lundi.