Un homme a été brûlé vif jeudi soir, 19 avril,  après avoir touché un grillage traversé par un courant haute tension, en sautant d'un pont sur une voie ferrée, à proximité d'un important axe de circulation de Besançon, a indiqué ce vendredi le parquet de Besançon.
"Il est tombé en feu sur la voie ferrée et deux policiers, très courageux, ont couru avec un extincteur pour le dégager des rails et tenter de le sauver, alors que des trains pouvaient passer à tout moment", a précisé le parquet de Besançon. Brûlé au 3e degré, l'homme est décédé à l'hôpital.
A ce stade de l'enquête, la thèse du suicide est privilégiée et la victime, âgée d'une quarantaine d'années, n'a pas encore été identifiée, a précisé la même source. Les secours ont été prévenus par un témoin de la scène.

(AFP)

Un thérapeute réputé installé à Dammartin-les-Templiers a été reconnu coupable à l'issue du procès qui s'était ouvert lundi, d'avoir violé quatre femmes et d'en avoir agressé sexuellement huit autres.

Près de 150 chiots de race bulldog et carlin ont été illégalement importés de Slovaquie jusqu'en Haute-Saône, entre janvier 2016 et mars 2018, a indiqué lors d'une conférence de presse le procureur de la République de Vesoul.

Deux hommes, âgés de 36 et 43 ans, ont été placés en détention provisoire, et leurs quatre complices ont été placés sous contrôle judiciaire, a précisé la gendarmerie.

La famille d'Alexia Daval a choisi de s'exprimer et décrit le comportement du mari d'Alexia Daval, Jonathann, après sa disparition.

La future réorganisation de la carte juridique française pourrait provoquer le départ du tribunal de grande instance de Montbéliard vers Besançon. Les maires de Montbéliard et Belfort espèrent pouvoir créer un tribunal à l’échelle de l’Aire urbaine, afin de pallier le possible départ de ce TGI.

Jonathann Daval pourrait notamment être interrogé sur les détails de la nuit du meurtre. Il sera entendu pour la première fois depuis ses aveux.

Le jugement a été rendu ce jeudi à Vesoul : l'éleveuse poursuivie pour mauvais traitements à animaux a été condamnée par le tribunal correctionnel.

Damien Meslot s’est vu confirmer sa condamnation pour outrage à magistrat par la Cour européenne des Droits de l’Homme et, dans le même temps, s’est vu débouté avec Ian Boucard pour son assignation en référé à l’encontre de Christophe Grudler.

Edwige Roux-Morizot dénonce une « folie médiatique » et rappelle la présomption d'innocence qui « ne se marchande pas ».