Ian Boucard a été élu député de la première circonscription du Territoire de Belfort lors du second tour de l'élection législative partielle, ce dimanche 4 février. Abstention, score à Belfort et écart de voix, My Aire Urbaine fait le bilan de ce second tour.

20 h 20.- Ian Boucard (LR), dont l'élection avait été invalidée en décembre, a été élu dimanche député de la 1re circonscription de Belfort au second tour face au candidat LREM-MoDem Christophe Grudler, a-t-il annoncé devant ses partisans rassemblés en mairie. C'est une "belle victoire pour notre famille politique, non les Républicains ne sont pas morts", a estimé Ian Boucard, 29 ans, après avoir annoncé sa victoire. "Les Terrifortains ont dit non à la hausse de la CSG, non à la hausse du (prix du) carburant", a-t-il poursuivi, soulignant que cette élection relevait d'un "enjeu national".

Ian Boucard, suppléé par Damien Meslot, ancien député et actuel maire de Belfort, avait terminé en tête au premier tour, recueillant 39% des voix, soit 12 points de plus que son adversaire centriste (26,7%). Le 1er tour avait été marqué par une très forte abstention (70%).

MM. Boucard et Grudler ont rejoué le duel du 18 juin dernier dans la 1ère circonscription du Territoire de Belfort, que le candidat LR avait emportée de 279 voix seulement. Ce scrutin avait été annulé le 8 décembre par le Conseil constitutionnel, à la suite d'une requête du candidat centriste. Le Conseil a considéré que le candidat de la droite avait fait distribuer, en fin de campagne, deux faux tracts de La France insoumise et du Front national qui appelaient à voter pour lui au second tour.

Pour Christophe Grudler, "C'est une double défaite, celle de la démocratie quand aussi peu de gens participent à un scrutin (...) et celle de la moralisation de la vie publique, puisqu'on reconduit des gens contre lesquels on aurait pu se mobiliser pour sanctionner des comportements qui ne sont pas éthiques".

(AFP)

20 h 10.- Les résultats étaient en faits complets à 19 h 50: Ian Boucard est élu avec 58,93% des voix. La participation pour ce deuxième tour de la législative partielle n'est que de 28,91%.

19 h 50.- Il ne manque plus qu'une commune pour les résultats complets, mais la différence est telle que l'élection de Ian Boucard ne fait plus de doute. Il dispose de 58,93% des suffrages (7229 voix), alors que Christophe Gruidler recueille 5039 voix, soit 41,07% des suffrages.

 

Neuf mois après l'élection présidentielle, Christophe Grudler, candidat MoDem soutenu par La République en marche, ne bénéficie plus de l' « effet Macron » et se retrouve en difficulté au soir de la législative partielle dans le sud Territoire.

À la suite de l'annulation du scrutin législatif de juin 2017 dans la 1re circonscription du Territoire de Belfort, une nouvelle élection a été organisée. Le premier tour s'est tenu ce dimanche 28 janvier. Le scrutin n'a pas mobilisé les électeurs (70,5 % d'abstention) et Ian Boucard (LR) est en ballotage favorable, avec 12,3 points d'avance sur le second, Christophe Grudler (LREM - MoDem). Le point.

La plainte pour diffamation déposée par Ian Boucard (LR) contre Christophe Grudler (MoDem) a été examinée ce jeudi 25 janvier par le tribunal de Belfort. Jugement le 8 février.

Le candidat PS à la législative partielle dont le premier tour se déroulera ce dimanche annonce les rendez-vous suivants:
Nuit de mercredi à jeudi), entre 4h15 et 5h30 du matin à Delle aux usines Lisi et Von Roll (qui se font face), distribution de tracts et de café lors de la rotation des équipes de nuit/matin.
Jeudi, réunion publique organisée par le PCF et le Front de Gauche afin de mobiliser autour de "l'appel des 100", dont il est signataire.
Concernant cette réunion, Arthur Courty précise : « Je ne suis pas invité directement à y participer c'est pourquoi je m'y rends en tant que candidat, mais aussi citoyen. Je crois en effet qu'il est important pour la gauche et notamment le parti socialiste de rappeler l'action menée par Francois Hollande pour la sauvegarde des sites industriels Belfortains, mais aussi de souligner l'importance des solutions alternatives afin de pérenniser pour le futur les sites Belfortains. » 
Vendredi : 18h : Facebook live pour débrifer la campagne et appeler une dernière fois à la mobilisation 

Sébastien Chenu, député du Nord, viendra soutenir la candidature ce mercredi 24 janvier à 19 h de Jean-Raphaël Sandri, candidat Front National pour la législative partielle du Territoire-de-Belfort, au bar Le Clan, 4 rue Aristide-Briand.

 

Sophie Montel (Les Patriotes) dénonce le comportement "indigne" du candidat FN, Jean-Raphaël Sandri.

Dans le cadre des élections législatives partielles de la première circonscription du Territoire de Belfort, Boris Vallaud, député de la première circonscription des Landes, viendra soutenir Arthur Courty, candidat PS.
La visite de Boris Vallaud aura pour thème la question de l’emploi – notamment industriel- dans le Territoire de Belfort
Après une déambulation en ville de Belfort entre 15h et 16h30 permettant d’aller à la rencontre des habitants, une réunion de travail sera organisée avec des représentants syndicaux d’Alstom et de General Electric.