La région de Belfort – Montbéliard devrait être touchée en milieu de journée par les orages qui traversent le pays.

Le Territoire de Belfort était le seul département franc-comtois en alerte orange hier. Ce mercredi, les quatre départements sont concernés. La canicule devrait durer au moins jusqu'en fin de semaine, malgré quelques orages ce mercredi soir.

La température de 34 degrés a été relevée ce mardi 31 juillet à Belfort. Le Territoire est placé en vigilance orange.

Météo France lance un bulletin d'alerte à partir de ce mercredi à 19 h pour les quatre départements franc-comtois, en raison de pluies verglaçantes.

En raison des températures négatives annoncées pour les prochains jours, le préfet du Doubs a décidé de « mobiliser 8 places d’hébergement supplémentaires à Besançon en abri de nuit, ainsi que 2 à 3 places à Pontarlier et Montbéliard, afin qu’aucune personne nécessitant un hébergement d’urgence ne reste sans abri.
Le nombre de places sera si besoin ajusté en fonction de la demande, des signalements des veilles mobiles et du numéro "115".
Un dispositif de veille sociale existe tout au long de l'année pour les personnes sans domicile. Il est mis en oeuvre par le Service Intégré d'Accueil et d'Orientation (SIAO). Ce service gère la plate-forme téléphonique du numéro de téléphone « le 115 » que chacun peut appeler 24h/24 toute l'année pour faire part d'une situation de détresse.
Des veilles mobiles dites « maraudes » sont renforcées en hiver sur Besançon, Pontarlier et mises en place sur Montbéliard.
Pour assurer une réponse la plus adéquate possible, quatre accueils de jour sont ouverts : 2 sur Besançon, 1 à Montbéliard et 1 à Pontarlier ainsi que des sites de restauration sociale.
Pour répondre aux demandes, le département du Doubs dispose de manière pérenne de places d'hébergement d’urgence.
Pendant la période hivernale (du 1er novembre au 31 mars), un renforcement des dispositifs est assuré. Ainsi, 20 places supplémentaires sont mobilisées.
La direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP), les services de secours, les collectivités locales et les associations sont fortement mobilisés au service des publics fragiles durant cette période.
Pour rappel : toutes les demandes d’hébergement d’urgence sont à solliciter auprès du « 115 ». »
(communiqué de presse de la préfecture du Doubs)

L'état de catastrophe naturelle vient d'être attribué à "sept premières communes" du Doubs, suite aux inondations de janvier, annonce la préfecture du Doubs : Bourguignon, Chouzelot, Villers-le-Lac, Mandeure, Mathay, Quingey et Valentigney.
L'état de catastrophe naturelle est attribué par la commission interministérielle ; elle s'est réunie le mercredi 14 février 2018. 275 communes en France ont été reconnues en état de catastrophe naturelle.
Les sinistrés disposent d’un délai de dix jours après la date de publication de l’arrêté au journal officiel, soit le 25 février, pour déclarer les dommages matériels directs qu’ils ont subis auprès de leurs assureurs.

La commission nationale n’a pas pu examiner l’ensemble des dossiers des communes ayant déposé une demande. Une nouvelle commission est d’ores et déjà programmée le 6 mars, afin d’examiner de nouveaux dossiers notamment pour les autres communes du Doubs touchées par les inondations et coulées de boue de janvier 2018.

Atmo Franche-Comté met en garde contre une baisse de la qualité de l'air pour ce jeudi et demain vendredi 9 février. Il est recommandé de rouler à 20 km/h de moins que les limitations habituelles.

Le conseil départemental du Territoire de belfort indique que, ce mercredi matin à 10 h : « les RD23 (« Charmois / Froidefontaine ») et RD28 (« Petit-Croix / Fontenelle ») ne sont plus recouvertes d’eau. Les signalisations de fermeture ou de déviations ont été levée et la totalité du réseau routier départemental est donc viable. »

Le site de Faurecia à Mandeure est inondé. Le sous-traitant ne peut fournir les pots d'échappement.

La pluie n'en finit pas. Si bien que Météo France a placé les départements du Doubs et du Jura en vigilance rouge. La Haute-Saône est en vigilance orange. Le Territoire de Belfort seulement en vigilance jaune. Des écoles seront fermées ce mardi et un risque d'inondation est annoncé pour cette nuit à Bart, dans le Pays de Montbéliard.