"Raphaël Bartold, préfet du Doubs, se félicite que le quartier de Planoise à Besançon ait été retenu par Monsieur Gérard Collomb, ministre d’État, ministre de l’Intérieur parmi les quinze premiers sites de France qui vont expérimenter, dès le 1er septembre 2018, la police de sécurité du quotidien. Ceci s’accompagnera d’un renforcement des effectifs et de moyens supplémentaires. A partir de ces orientations, le préfet du Doubs va, en collaboration étroite avec le maire de Besançon et en liaison avec Madame la procureure de Besançon, mobiliser l’ensemble des partenaires locaux en vue de pouvoir mettre en place un dispositif efficace dans une logique de résolution des problèmes et en contact avec la
population de ce quartier."

(communiqué de presse de la préfecture du Doubs)

 

"Au cours d’un discours prononcé le mercredi 24 janvier 2018, Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur a présenté la programmation immobilière 2018-2020 pour la police nationale et la gendarmerie nationale," souligne la préfecture du Doubs dans un communiqué.
"Dans le cadre de cette programmation, un million d’euros sera attribué pour la réhabilitation du commissariat de police de Montbéliard. En effet, ce commissariat installé, depuis 1966, en centre-ville 2, rue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, dans un immeuble de quatre niveaux a fait l’objet de premiers travaux de réhabilitation et d’extension entre mai et septembre 1999. Courant 2017, des travaux pour la sécurisation des sorties des policiers (passerelle) et la pose d’un portail automatique ont été réalisés. Ce bâtiment, aujourd’hui, vieillissant a besoin d’une réhabilitation d’ampleur avec des travaux de gros œuvre ( toiture, évacuation…) et de sécurisation. Cette dotation financière répond au besoin prioritaire identifié par le préfet du Doubs en concertation avec le contrôleur général Desferet, directeur départemental de la sécurité publique.
En outre, en 2018 - 2019, deux millions d’euros de dotations seront affectés à des travaux de menuiseries et d’isolation au profit de la caserne de la gendarmerie du Fort des justices à Besançon."

(source: communiqué de presse de la préfecture du Doubs)

La préfecture du Territoire de Belfort lance un programme de consultation de quelques semaines concernant la police de sécurité du quotidien. Elle s’adresse aux forces de l’ordre, aux services publics, aux organismes sociaux ainsi qu’à tous les citoyens.

L'entreprise de BTP teste des portions de route à énergie positive, l'une sur un parking de lycée à Pontarlier, l'autre dans les Yvelines.

Le préfet du Territoire de Belfort a annoncé au maire de Belfort, Damien Meslot, la fin imminente de l’opération Sentinelle à Belfort. Opposé à cette décision, le maire a adressé une lettre à la ministre des Armées et mobilise les élus locaux contre cette décision.

Pour la deuxième année consécutive, un volontaire du réseau Visov (volontaires internationaux en soutien opérationnel virtuel) collabore avec les pompiers et la préfecture du Territoire de Belfort. Des yeux pour être au plus près de la manifestation et mieux répondre en cas de besoin. Au coeur des Eurockéennes.

 

 

Banalisation de la consommation de drogue, agressions sexuelles qui trahissent le mépris des femmes, hausse des arnaques sur internet, surveillance des risques de radicalisation: la nature des délits évolue, tout comme la société.

Depuis le mardi 10 janvier, cinq agents de la police municipale de Montbéliard sont armés de revolvers.

Le préfet du Territoire de Belfort demande aux mairies et aux organisateurs plus de rigueur, en raison du risque terroriste.