Ligne historique. Ligne symbolique. La ligne Belfort-Delle, qui rouvre aux voyageurs ce dimanche 9 décembre, a été inaugurée ce jeudi 6 décembre, en présence des officiels suisses et français. Un moment fort, après de longs mois de travaux, d’études, de tractations et d’espoir. Un espoir entretenu pendant quasiment 30 ans.

Deux rapports consacrés à la mise en place du réseau de Transport à haut niveau de service (THNS) EvolitY, ont une nouvelle fois illustré les divisions au sein de l’agglomération montbéliardaise sur la question des transports. En ligne de mire : la politique tarifaire. Et une réflexion de plus en plus forte autour de la gratuité du service.

La rentrée, c'est ce lundi ; le marché de Noël, c'est bientôt. Charles Demouge promet des transports scolaires à l'heure pour l'une et la fin des travaux pour l'autre.

Michel Neugnot, premier vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté et Emmanuel Guigon, directeur régional adjoint de SNCF Mobilités, ont présenté, ce lundi 20 août, à la gare de Dijon-Ville, des offres promotionnelles pour ré-inciter les usagers à prendre le TER.

Le groupe français Alstom a annoncé ce mardi 31 juillet avoir remporté une commande de près de 330 millions d'euros auprès de l'opérateur ferroviaire italien (NTV) pour la fourniture de cinq rames de trains pendulaires Pendolino, assortie de trente ans de maintenance. NTV, un opérateur privé qui exploite en Italie des trains sous la marque Italo, exerce ainsi une option sur un contrat conclu avec Alstom en octobre 2015, a précisé dans un communiqué le constructeur ferroviaire français. Cette nouvelle commande portera à 22 trains la flotte de Pendolino d'Italo, qui dispose aussi de 25 trains à grande vitesse AGV (une nouvelle génération de TGV d'Alstom, dont il est resté le seul client). Les Pendolino peuvent transporter 480 personnes à une vitesse maximale de 250 km/h.

(AFP)

Siemens deviendra l'actionnaire principal du nouvel ensemble, avec 50,7% des parts à la suite d'une augmentation de capital réservée, qui va diluer d'autant les actuels actionnaires d'Alstom.

La Commission européenne craint que cette "concentration ne réduise la concurrence pour la fourniture de plusieurs types de trains et de systèmes de signalisation".

Les horaires de la ligne Belfort-Delle-Bienne ont été dévoilés. Ils ne sont cependant pas totalement définitifs.

David Asséo, délégué aux transports au service du développement territorial du canton du Jura regrette le manque d’anticipation concernant la ligne Belfort-Bienne. Pour lui, un manque de moyens ne permet pas des dessertes de qualité.