Faurecia: bénéfice net 2017 en baisse de 4,3%

L'équipementier automobile français Faurecia a publié ce vendredi 16 janvier un bénéfice net part du groupe en repli de 4,3% en 2017 à 610,2 millions d'euros, et a relevé ses objectifs pour 2018.
Le résultat net des activités poursuivies --compte tenu de la cession de l'activité Automotive Exteriors, des pare-chocs, à Plastic Omnium-- est en hausse de 34,2% à 714,5 millions d'euros, a précisé l'entreprise contrôlée par le groupe PSA.
Le chiffre d'affaires a progressé de 7,9% à 20,182 milliards d'euros en 2017, tandis que les "ventes à valeur ajoutée" --excluant le négoce de monolithes, métaux précieux utilisés dans la dépollution des moteurs et où le groupe ne joue qu'un rôle d'intermédiaire-- sont en hausse de 8,6% à 16,962 milliards.

La croissance organique --à périmètre et taux de change constants-- de ces ventes à valeur ajoutée dépasse la barre des 10%, à +10,6%, soit plus de 8 points de plus que le marché automobile mondiale, s'est réjoui le groupe dans un communiqué. Faurecia bénéficie d'une croissance dans l'ensemble de ses activités, et dans toutes les régions, y compris en Amérique du Nord où la production automobile est pourtant en baisse.
Le résultat opérationnel est en hausse de 20,6% à 1,170 milliard d'euros, ce qui correspond à une marge (par rapport aux ventes à valeur ajoutées) de 6,9%, en progression de 0,7 point.
L'équipementier a relevé ses objectifs pour 2018, qui devraient être "en avance sur le plan de marche": il table sur une hausse des ventes à valeur ajoutée de 7% au moins à taux de change constant et sur une marge opérationnelle supérieure à 7%.
Il vise aussi un bénéfice net par action de 5 euros, et non plus "autour de 4 euros", et un cash flow net --flux de trésorerie-- supérieur à 500 millions d'euros.

(AFP)

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.