PSA réfléchit à vendre les 25% de Gefco qui lui restent

Le groupe PSA réfléchit à se défaire des 25% qui lui restent au capital du logisticien Gefco, son ex-filiale détenue à 75% par les chemins de fer russes, a-t-on appris lundi auprès d'un porte-parole du constructeur automobile.
Le quotidien Les Echos a affirmé lundi sur son site internet que le groupe automobile français (marques Peugeot, Citroën, DS et Opel-Vauxhall) avait "mis en vente" sa participation.
Joint par l'AFP, le porte-parole de PSA a déclaré, comme il l'avait fait auprès des Echos, "constater que la performance opérationnelle de Gefco et la diversification de son portefeuille client ne rendent plus nécessaire sa présence au capital", mais assure qu'"aucune opération n'est identifiée à ce stade".Gefco est une ancienne filiale du groupe automobile, qui en a cédé 75% aux chemins de fer russes (RZD) fin 2012 pour 800 millions d'euros.

Gefco compte 13.000 employés dans le monde et a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 4,2 milliards d'euros.

(AFP)

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.