Le président sochalien dément la vente du club

Le président chinois du FC Sochaux-Montbéliard, Wing Sang Li, a démenti par communiqué avoir vendu le club. Cette déclaration est consécutive aux rumeurs de vente au club espagnol de Vitoria, le Deportivo Alaves, insinuée dans la presse espagnole et repris en France.

« Aucun accord avec qui que ce soit. » Voilà qui met un terme à la rumeur qui faisait état de la vente du club sochalien au groupe propriétaire du Deportivo Alaves, actuel 15e du championnat espagnol. La présidence du club sochalien a cependant assuré « qu'au cours des derniers mois, plusieurs investisseurs potentiels se sont déclarés intéressés par un rachat ou une entrée au capital du FC Sochaux-Montbéliard en provenance notamment des États-Unis, de Turquie, d'Afrique, d’Espagne, de Hong Kong et bien d’autres. »

Une rumeur qui traverse les Pyrénées

Il aura fallu moins d’une journée à cette annonce de vente pour faire l’aller simple Vitoria-Sochaux. Dans son édition de lundi, le journal espagnol Noticias de Alava, explique que le club espagnol serait sur le point d'acheter« un club historique français », « actuellement en ligue 2 », « très endetté » et dirigé par « un groupe chinois contesté par ses supporters ». Le FCSM n’est pas directement cité, mais difficile de ne pas faire le parallèle. 

« Ouvert à toutes discussions », Wing Sang Li pourrait-il céder aux demandes des groupes de supporters et politiques et vendre le club ?

Simon Vermot-Desroches

Le spécialiste Afrique de la rédaction ! Ce n'est pas forcément l'atout n°1 pour traiter de l'Aire urbaine, mais la curiosité de ce journaliste n'a d'égal que son goût pour les choses bien faites.