Les lycéens, accueillis à l'IUT de Belfort-Montbéliard. Les lycéens, accueillis à l'IUT de Belfort-Montbéliard. DR

Belfort : dix lycéens à l'IUT pour préparer une initiation à l'aéronautique

 

Depuis plusieurs années maintenant, le département GTE (Génie Thermique et Energie) de l’IUT de Belfort-Montbéliard accueille des lycéens préparant le brevet d’initiation aéronautique (BIA). 

Une dizaine d’élèves, des lycées Follereau, Courbet et Condorcet de Belfort,  ont assisté jeudi, au dépertement GTE (génie thermique et énargie) de l'IUT Belfort- Montbéliard, à deux travaux pratiques sur l’aérodynamique et la mécanique du vol. Ils étaient accompagnés de accompagnés de Francis Grosboillot et Guy Bonnelles de l’ACBR (Aéro-Clubs de Belfort et sa Région),

Sous la responsabilité de Maxime Mammou, enseignant de mécanique des fluides au département GTE de l’IUT, les élèves ont pu, après avoir assisté à un petit cours, découvrir le fonctionnement d’une soufflerie et ainsi effectuer différentes mesures de grandeurs très importantes en aérodynamique telles que le Cx, le Cz, la portance ou encore la finesse d’une aile d’avion. 

Ils ont aussi eu l’occasion de se rendre compte de l’influence de la forme des différents objets étudiés ou de l’inclinaison d’une aile sur les valeurs précédemment calculées. 

Le Brevet d'initiation aéronautique (BIA) est un diplôme français qui sanctionne une culture générale dans le domaine aéronautique. Il est délivré conjointement par le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, chargé des Transports, et par celui de l'Éducation nationale. 

La formation, sanctionnée par un examen, porte sur : 

  • la connaissance des aéronefs, 
  • l’aérodynamique et la mécanique du vol, 
  • la météorologie, 
  • la règlementation, la navigation et la sécurité des vols, 
  • l’histoire de l'aéronautique et de l'espace. 

A cela s’ajoute une épreuve facultative sur l'aéromodélisme, le vol libre, l'anglais aéronautique, l'ULM ou le vol à voile. 

 

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.