La région Bourgogne-Franche-Comté est actuellement la plus touchée de France par l'épidémie de grippe. La région Bourgogne-Franche-Comté est actuellement la plus touchée de France par l'épidémie de grippe. (Programme Sentinelle)

La Bourgogne - Franche-Comté en tête des régions "grippées"

L’épidémie de grippe qui touche toute la France depuis quelques semaines a décidé de gâcher les vacances de fin d’année. Nez qui coule, maux de gorge, fièvre, la région Bourgogne-Franche-Comté est la plus touchée.

L’épidémie de grippe est arrivée. Une fois de plus le nez coule, une toux sèche, des douleurs un peu partout et de la fièvre. Si elle disparaît dans la plupart des cas sans avoir nécessairement besoin d’un traitement, elle peut se révéler très dangereuse chez une population à risque. Cette année la région Bourgogne-Franche-Comté est la plus touchée de France, puisque l’on y relève 299 cas pour 100.000 habitants. 

Les repas de famille, vecteur de contamination

Au soir du réveillon, il est fort à parier que chaque famille avait dans ses rangs un membre malade, abattu dont la fête a été gâchée par le virus. La contamination est très forte pour ce virus de la grippe et cet oncle, cousine ou beau-frère a bien pu contaminer toute la famille. La période d’incubation est de deux jours. Il est important de noter que la population à risque concerne principalement les femmes enceintes, les enfants entre 6 et 59 mois, les personnes âgées et les individus présentant certaines affections chroniques (VIH/sida, asthme, cardiopathie…). Chaque année 250 000 à 500 000 personnes perdent la vie des suites d’une grippe dans le monde.

Des précautions simples

Les précautions pour prévenir de la grippe sont toujours les mêmes : se laver les mains régulièrement, aérer l’intérieur de la maison pour renouveler l’air. Mais le meilleur moyen de prévention reste bien sûr le vaccin, très efficace et qui a été l'objet une large campagne de médiatisation au cours du mois d’octobre. 

A noter, de nombreux cas de diarrhée aiguë ont aussi été diagnostiqués dans la région.   

Simon Vermot-Desroches

Le spécialiste Afrique de la rédaction ! Ce n'est pas forcément l'atout n°1 pour traiter de l'Aire urbaine, mais la curiosité de ce journaliste n'a d'égal que son goût pour les choses bien faites.