Marie-Odile Goilliot et Monique Clerget exposent au Département du Territoire de Belfort

Le vernissage de l’exposition de peintures « Temps d’aime » s’est tenu, le jeudi 11 janvier, dans le hall de l’hôtel du département, en présence de Marie-Claude Chitry-Clerc, vice-présidente du conseil départemental en charge de la culture.
Cette exposition est réalisée conjointement par deux artistes : Marie-Odile Goilliot (native de Giromagny et habitante de Belfort) et Monique Clerget (native d’Amancey dans le Doubs et habitante de Bourg-Sous-Châtelet, dans le Territoire de Belfort).

Marie-Odile Goilliot exerce d’abord la coiffure, métier où elle apprend les bases du dessin et les notions de morphopsychologie. Du crayon, elle passe progressivement à l’aquarelle et, par la suite, à la peinture à l’huile.
La retraite n’a pas éteint sa passion créatrice et Marie-Odile étale sur la toile, quotidiennement, ses émotions par le biais de l’abstraction, où elle dévoile son humour. Ce mélange donne lieu à une peinture personnelle, dynamique, où la technique des glacis apporte la transparence, la profondeur, dans une palette aux couleurs équilibrées.
Monique Clerget est autodidacte et pratique la peinture depuis plus de dix ans. Elle possède la maîtrise du dessin et celle de la couleur. Monique Clerget s’est attachée à exprimer le visage et, plus encore, le regard. Elle nous livre sa vision sensible du monde au travers de subtiles transparences des glacis, traduisant si bien le voile de la peau de ses modèles.
Peindre, pour elle, est une nécessité, un équilibre. Elle recherche constamment à transmettre ses sensations, ses émotions en piégeant le propre regard du public.
L’exposition se compose de :
- 5 toiles sur l’espace, les nébuleuses et les galaxies : pour oublier le temps et permettre à l’esprit de s’évader, de rêver ;
- 4 toiles sur le thème des corps d’hommes ;
- 2 vues du ciel avec quelques notes de musique de l’automne de Vivaldi.
Ces tableaux sont réalisés à l’huile sur un support de toile en lin ou du médium pour un travail sur une surface plus lisse. Le choix des toiles a été fait de façon à mettre en valeur l’être humain, toujours à la recherche d’un monde meilleur que représente les galaxies.
Exposition visible jusqu’au 30 janvier 2018 de 8h45 à 12h et de 13h45 à 17h30 entrée libre - tout public

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.