Belfort : Pierre et Marie Curie revisités par Cafarnaüm

Les palmes de M. Schutz ! Sera la prochaine création de la compagnie de théâtre de Belfort, Cafarnaüm
M. Schutz, directeur de l'école de physique et de chimie de la ville de Paris, rêve d'avoir les palmes académiques. Pour mettre la pression sur Pierre Curie, professeur et chercheur de l'école, il introduit dans son laboratoire une jeune et brillante étudiante polonaise : Maria Sklodowska, qui deviendra... Marie Curie.
Cafarnaüm propose pour sa nouvelle création une pièce qui traite de la découverte du radium par Pierre et Marie Curie sur le mode de la comédie ! Est-il vrai que les Curie firent leurs découvertes grâce à la pression hargneuse du directeur de leur laboratoire, M. Schutz, dont l’avidité pour des palmes attribuées lors de grandes découvertes scientifiques était sans limites ?
L’histoire est réécrite avec une fantaisie qui s’autorise beaucoup de libertés, tout en respectant les réalités scientifiques. Mais Jean-Noël Fenwick, l’auteur, a su trouver un angle de départ comique et en a trouvé d’autres à chaque scène, à chaque moment important de l’action. Le tout est très enlevé et se révèle aussi fort instructif. Une pièce pédagogique donc, mais qui reste drôle et intelligente, un théâtre populaire exemplaire !
Certes la pièce est connue, mais il est toujours bon de rappeler que le progrès passe par la recherche, la science et non par les obscurantismes et les croyances. Et que les femmes, libres, émancipées, ont leur place parmi les génies.
Aussi rayonnant que le radium des Curie, c’est un spectacle radioactif d’où le public ressortira radieux….
Avec le concours de l’école d’art G. Jacot -Belfort et de l’Université de chimie - Mulhouse

Du 9 au 25 mars (séances tout public : vend, sam à 20h30 et dim à 17h). Théâtre Louis-Jouvet, Belfort.

Réservations 03 84 22 04 38 // Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  // www.cafarnaum.com 

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.