Législatives partielles: le micro-parti identitaire Siel appelle à voter LR

Le micro-parti identitaire Siel, qui avait rompu en 2016 avec le Front national mais soutenu Marine Le Pen à la présidentielle, a appelé lundi à voter pour les candidats LR au deuxième tour des législatives partielles du Territoire de Belfort et du Val d'Oise. "Des deux partis en lice" LREM et LR, "LR défend la ligne politique la plus proche de celle du Siel et la moins régressive pour la France", a expliqué le président du Siel Karim Ouchikh dans un tweet. "Le 4 février, le Siel appelle donc à faire battre le camp Macron en votant pour les candidats LR", ajoute-t-il.

Cette formation, soutenue notamment par le maire d'extrême droite de Béziers Robert Ménard et sa femme, la députée Emmanuelle Ménard, demande d'inclure "le fondement chrétien dans le préambule de la Constitution de 1958" et s'insurge contre "le nihilisme matérialiste et le totalitarisme islamique, ces frères siamois du chaos mondial".
Le candidat LR Ian Boucard, dont l'élection avait été invalidée en décembre, est arrivé en tête du premier tour de la partielle du Territoire de Belfort, devant Christophe Grudler (MoDem-LREM). Dans le Val d'Oise, la candidate LREM Isabelle Muller-Quoy, dont l'élection avait été invalidée en novembre, a devancé son rival LR Antoine Savignat. Ces scrutins ont été marqués par une très forte abstention: 70% à Belfort et 80% dans le Val d'Oise.

(AFP)

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.