L’arrivée de l’accord collectif à Vesoul qui viserait à augmenter le temps de travail fait craindre aux syndicats qu’il ne soit appliqué dans d’autres usines et notamment celle de Sochaux. Peu de chance pourtant, les usines étant dans des situations totalement différentes.

Centre-ville (3/6) – Depuis une vingtaine d’années, les habitudes du consommateur ont été chamboulées par l’arrivée de l’e-commerce. Aujourd’hui, le commerce de centre-ville doit se réinventer pour trouver la parade aux géants d’internet. C'est le défi auquel tente de répondre les chambres consulaires et les politiques, avec notamment l'application laboutic.fr.

Le conglomérat américain poursuit sa politique de restructuration et de cession d'actifs.

Centre-ville (2/6) – David Lestoux est le gérant du cabinet Lestoux et Associés, une société qui réalise des expertises pour les collectivités afin de redynamiser les centres-villes et de rendre attractif les territoires. Il présente les axes à prendre en compte pour redonner vie à des centres-villes désertés par la population.

Centre-ville (1/6) – Martial Bourquin, sénateur du Doubs, a déposé au mois d’avril une proposition de loi pour revitaliser les centres-villes. Un travail qu’il a réalisé avec de nombreux sénateurs venus de tous les partis politiques. Le texte sera discuté dans les prochaines semaines par le Sénat et l’Assemblée nationale. Fiscalité, amélioration de l’habitat, régulation des zones commerciales… ou comment remettre de la vie dans les centres-villes. C'est le premier épisode d'un nouveau dossier de My Aire Urbaine consacré au dynamisme ou à la revitalisation des centres-villes dans l'Aire urbaine.

La droite belfortaine est montée au créneau contre la future ligne Belfort-Delle-Bienne. Les élus dénoncent des horaires inadaptés, aucune certitude sur la gratuité pour les scolaires et aucun train qui réalise la trajet Belfort-Bienne au complet.

La CGT a dénoncé un projet d’« accord local » du groupe PSA à Vesoul, visant une réduction des effectifs parallèlement à une augmentation du temps de travail et, dans une moindre mesure, des salaires.

Le résultat d'exploitation est en hausse de 22% sur l'exercice, à 514 millions d'euros. Un chiffre supérieur aux attentes des analystes.

Le produit de ces ventes doit notamment permettre de verser aux actionnaires un dividende extraordinaire à l'occasion de la prise de contrôle par l'allemand Siemens d'Alstom.

Lors de l’édition 2017 des Eurockéennes, deux chercheurs, Emmanuel Négrier (CNRS) et Aurélien Djakouane (Nanterre), aidés par des professeurs et des étudiants de l’IUT de Belfort-Montbéliard, ont réalisé une vaste enquête sur l’aspect économique du festival.

Lors de l’édition 2017 des Eurockéennes, deux chercheurs, Emmanuel Négrier (CNRS) et Aurélien Djakouane (Nanterre), aidés par des professeurs et étudiants de l’IUT de Belfort-Montbéliard, ont réalisé une vaste enquête sur le public du festival.