Thierry Peugeot, en compagnie de Marc Souvet (à gauche) et de Frédéric Herzog, proviseur du lycée Cuvier. Thierry Peugeot, en compagnie de Marc Souvet (à gauche) et de Frédéric Herzog, proviseur du lycée Cuvier. (© Francis Kech)

Lycée - entreprise: le lycée Cuvier s'ancre dans un partenariat pour une découverte réciproque

Depuis trois ans, le lycée Cuvier de Montbéliard accueille une personnalité du monde économique. Cette année, il vient ainsi d'accueillir Thierry Peugeot. Marc Souvet, instigateur avec son épouse de ce partenariat Education natiolane - entreprise, explique la raison d'être de ces rencontres.

Le lycée Cuvier de Montbéliard a accueilli voici quelques jours Thierry Peugeot, président du conseil de surveillance de PSA de 2002 à 2014. Cette rencontre avec les lycéens entre dans le care d'un partenariat mise en place depuis trois ans pour leur faire découvrir l'entreprise.
Le premier invité dans le cadre de ce partenariat était Stéphane Baschiera, PDG du groupe Moët et Chandon et Moët Hennessy. L'an dernier, c'était Guy Sémon, patron de Tag Heuer
Ce partenariat a été lancé dans un premier temps avec le Club Affaire Belfort-Montbéliard en octobre 2015. Maintenant, le partenariat a intégré Appel d'Aire, l’ADN-FC, la CPME 90, la CCI 25 et la CCI 90, ainsi que les lycées Cuvier de Montbéliard, Aragon d’Héricourt, les Huisselets de Montbéliard, le lycée Mandela d’Audincourt.

Marc Souvet, comment est venue l'idée de créer un partenariat avec le lycée? Quels sont ses objectifs?

Ce partenariat est né du fait que mon épouse est professeur d’économie, droit et gestion au lycée Cuvier et que nous avions l’impression que le monde de l’Éducation nationale et le monde de l’entreprise avançaient en parallèle, sans rarement se rencontrer. Pourtant, les besoins sont évidents tant du côté de l’enseignement (élèves, profs…) que de l’entreprise. Et puis, il y avait la volonté de redorer le blason des filières technologiques, et de montrer que les filières générales n’étaient ni la solution miracle pour réussir sa vie, ni l’envie de tous les lycéens.
Étant membre du bureau du Club Affaires, j’ai proposé ce partenariat à Daniel Jakubzak qui l’a officialisé avec le proviseur du lycée Cuvier Frédéric Herzog en octobre 2015.
Maintenant le partenariat a intégré Appel d'Aire, l’ADN-FC, la CPME 90, la CCI 25 et la CCI 90 côté entreprises, ainsi que les lycées Cuvier de Montbéliard, Aragon d’Héricourt, les Huisselets de Montbéliard.

Comment se concrétise-t-il tout au long de l'année?

Des professionnels interviennent régulièrement, à la demande des équipes pédagogiques, par exemple pour présenter les risques en entreprises et les contrats d’assurances qui leurs sont associés (au programme des classes de terminale), mais aussi pour faire des simulations d’entretiens d’embauche ou de job-dating avec des responsables RH, des gestionnaires de personnel, des recruteurs, faire des visites d’entreprises dans la région, placer des étudiants en stage ou en formation en alternance, visiter des salons professionnels (Baselworld pour la haute horlogerie, salons automobiles, etc), découvertes de start-up et de nouveaux secteurs d’activités (Numérica, réalité virtuelle et réalité augmentée, etc…), informations sur les créations et reprises d’entreprises, etc
Nous essayons d’aider les professeurs et les jeunes à répondre à toutes les questions qu’ils peuvent se poser sur leur avenir. Et puis le grand rendez-vous annuel de ce partenariat est concrétisé par la semaine lycée-entreprise, juste avant les vacances de printemps et avant les examens. Cette grande semaine nous permet d’accueillir chaque année un grand patron d’envergure mondiale qui est le parrain de la promotion de l’année, journée très enrichissante et très attendue tant par les lycéens, les étudiants, les équipes enseignantes que par les professionnels et les chefs d’entreprises. La dernière grande action de ce partenariat est le Carrefour des Métiers. Il réunit une centaine de professionnels de tous les secteurs d’activités (ingénieurs, médecins, comptables, infirmières, DRH, notaires, etc) qui viennent à la rencontre de 500 lycéens de classes de seconde, première et terminale pour répondre à leurs questions.
Thierry Peugeot cette année, Guy Sémon (CEO de Tag Heuer et directeur de la recherche LVMH) en 2017, Stéphane BASCHIERA, PDG de Moët et Chandon pour la première rencontre en 2016. Tous sont originaires du nord Franche-Comté. Quelle recette pour réussir professionnellement ces dirigeants peuvent-ils transmettre?
Je crois qu’ils ont tous passé deux messages identiques : le premier est justement qu’il n’y a pas de recette miracle et universelle pour construire sa réussite professionnelle. Ils ont tous un parcours bien différent. Stéphane Baschiera a suivi une filière générale au lycée Cuvier, puis une classe préparatoire et une grande école de commerce. Guy Semon a préféré passer par l’apprentissage avant d’entamer de hautes études de mathématiques grâce à un professeur qui a su voir ses possibilités. Le deuxième message est : que l’on vienne de Montbéliard ou d’une grande ville, tout le monde a la même chance de réussir s’il en a réellement envie et s’il veut s’en donner les moyens.

Idéalement, comment souhaiteriez-vous que ce partenariat évolue?

Tout d’abord, nous souhaitons que ce partenariat soit utile à tous ceux qui le font vivre : équipes enseignantes, lycéens, entreprises… Si c’est le cas, il durera, il grandira et il évoluera de la meilleure des manières. Cette année, nous sommes très fiers que des acteurs du monde économique comme l’ADN-FC (Agence de Développement Économique Nord Franche-Comté), Appel d'Aire (Association de chefs d’entreprises du Nord Franche-Comté), la CPME 90, le MEDEF Territoires Franc-Comtois, les Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs et du Territoire de Belfort, mais aussi de nouveaux lycées de la région, aient intégré ce partenariat. Cela traduit son utilité, le sérieux du travail qui est réalisé et son efficacité.

Allez, une avant-première: quel est le nom de l'invité de l'année prochaine?

Si je le connaissais… je ne vous le dirais pas ! Beaucoup de choses peuvent intervenir d’ici là, et nous préférons annoncer les événements quand ils sont sûrs. Mais vous serez parmi les premiers informés, c’est promis ! Je vais tout de même vous donner une information : nous espérons que l’invité de l’année prochaine sera … UNE invitée !

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.