Le Peugeot 3008 continue a tiurer les ventes de la marque sochalienne. Le Peugeot 3008 continue a tiurer les ventes de la marque sochalienne. (© Automobiles Peugeot)

Automobile : PSA progresse de plus de 20% en avril

Le marché automobile français bondit de 9,03% un an, au mois d'avirl. PSA bénéficie toujours de l'intégration des chiffres d'Opel. Peugeot progresse cependant de presque 12%

Le marché automobile français a progressé de 9,03% en avril sur un an, dopé par un jour ouvré supplémentaire et les bonnes ventes de la marque Peugeot, selon les statistiques publiées mardi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Un total de 187 399 voitures neuves ont été vendues sur le marché français  le mois dernier.
"C'est un très bon mois qui correspond à de nombreuses livraisons de modèles qui performent très bien actuellement", a commenté auprès François Roudier, directeur de la communication du CCFA, citant Renault Clio ou encore Peugeot 3008. Le jour ouvré supplémentaire que compte le mois d'avril 2018 par rapport à avril 2017 a également favorisé la hausse du marché français, a encore dit M. Roudier. De plus, selon lui, "les mois d'avril, mai et juin sont en général des mois très importants" en termes de volumes écoulés, "car il y a souvent des commandes avant les vacances" d'été. Avril signe d'ailleurs la plus forte hausse depuis le début de l'année, après +2,5% en janvier sur un an, +4,34% en février et +2,2% en mars.

Chez les constructeurs français, le groupe PSA a progressé de 20,25% à 60 502 voitures neuves vendues en avril, aidé par les bonnes ventes de sa marque DS qui se sont élancées de 68,59%, avec 2 630 voitures commercialisées.
Avec 34576 immatriculations (+11,96%), Peugeot reste la marque la plus vendue du constructeur, tandis que les ventes de Citroën ont reculé (-4,93%). Depuis août 2017, l'intégration de sa filiale allemande Opel, qui était auparavant dans le giron de l'américain General Motors, continue à favoriser le constructeur. La marque allemande a écoulé 6305 voitures neuves.

Le groupe Renault progresse pour sa part de 11,09%, soit 47954 unités vendues, soutenu par sa filiale roumaine Dacia, qui signe la plus forte hausse des immatriculations du groupe le mois dernier (+31,34%). La marque au losange
gagne quant à elle 4,03%, avec 33.728 voitures vendues.  Avec une progression de 16,02%, les groupes tricolores dans leur ensemble ont représenté près de 58% du marché et fait nettement mieux que leurs concurrents étrangers (+0,70% soit environ 42% du marché).

Le mastodonte allemand Volkswagen reste le premier groupe étranger avec 12,14% de parts de marché. Ses immatriculations ont gagné 5,81%, grâce à sa marque tchèque Skoda (+22,39% à 2 635 unités) et la marque VW (+10,48%),
tandis que les ventes d'Audi ont chuté (-7,09%) et celles de l'espagnole Seat ont très peu augmenté (+0,39%). Le groupe japonais Toyota, en pointe pour les modèles hybrides essence/électrique, a décollé de 27,36%, dynamisé par la bonne performance de la marque Toyota (+25,54% à 8.070 unités) et dans des volumes bien moindres par Lexus (+59,89% à 574 unités).

Les ventes de l'autre grand constructeur japonais Nissan ont chuté de 22,24% à 4.676 unités. Parmi les autres généralistes, Ford a écoulé plus de voitures en avril dernier qu'il y a un an (+8,05% à 7 406 unités). Du côté des marques allemandes haut de gamme, le groupe BMW a peu progressé (+0,29%): la hausse des ventes de la marque bavaroise (+4,84%) n'a pas  compensé l'effritement des immatriculations de sa marque Mini (-8,79%). Le groupe Daimler (Mercedes et Smart) a fait lui mieux que l'année passée (+2,33% à 5.311 unités). L'italo-américain Fiat Chrysler (FCA) a bondi de 27,10% (à 9.037 unités), avec notamment +28,91% pour Fiat et +35,95% pour Jeep.

(AFP)

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.