Mellow Mood, jeudi au Moloco. Mellow Mood, jeudi au Moloco. DR

Et si on coupait la télé? #3

« Et si on coupait la télé ? » c’est une petite chronique hebdomadaire « qui pique ». Non, ce n’est pas une chronique, c’est un placebo pour atténuer la dépression des longues semaines d’hiver.

Qu’est-ce qu’elle était belle cette semaine 10 de l’année 2017 ! 

Belle particulièrement parce qu’elle était celle du droit des femmes.

 

« La femme a une puissance singulière qui se compose de la réalité de la force et de l'apparence de la faiblesse. »

Victor Hugo, issue de « Post scriptum de ma vie », édité en 1901 et rédigé dans les années 1860.

Est-ce qu’il n’y a pas une forme de condescendance masculine à célébrer les droits des femmes une fois par an ? Bon oui, effectivement, Quand on réalise que les premiers mouvements souhaitant l’égalité entre les sexes remontent au XIXe siècle, et que l’on compare avec les progrès réalisés dans le domaine du numérique, de la robotique ou de l’armement, sur la même période, on se dit que c’est utile. 

Hubertine Auclert, fondatrice de la société « le droit des femmes » en France en 1876, pourrait se poser des questions sur la notion de « progrès » de notre société dite « moderne ». Parce qu’il est bien là le problème, le progrès.

Selon le Larousse, le progrès, c’est le fait d’aller vers un degré supérieur, de s’étendre, de s’accroître par étapes - jusque là, la définition correspond à notre actualité - mais c’est aussi l’évolution régulière de l’humanité, de la civilisation vers un but idéal, ou la transformation vers le mieux dans un domaine particulier, évolution vers un résultat satisfaisant, favorable.

On peut donc légitimement se poser la question du progrès de l’humanité aujourd’hui : 23% d’écart en moyenne entre les salaires des hommes et des femmes (au bénéfice des hommes – source Observatoire des Inégalités), un marché des ventes d’armement en pleine explosion dans le monde (et dont la France bénéficie pleinement), plus de 310 000 tués en Syrie depuis le début du conflit (source Observatoire Syrien des Droits de l’Homme), des morts en croissance exponentielle en Méditerranée sur la route des flux migratoires vers l’Europe, la famille Troadec tuée au pied de biche et démembrée par un membre de la famille…

Une société moderne ? vraiment ? 

Bon allez, on coupe la télé pour de bon et on revient aux choses concrètes

Parce que de nombreuses manifestations ont célébré les droits des femmes la semaine passée dans toute l’Aire Urbaine, prouvant que la conscience est là. Encore fallait-il sortir de chez soi. 

Samedi 11 mars, à 14h, Belfort a organisé une belle fête sur les thèmes croisés de la Femme et du sport « Le sport au féminin », avec des sportives de haut niveau bien de chez nous !

Cette semaine (la semaine 11 de l’année 2017), et particulièrement jeudi 16 mars, il faut participer à Velorution à Belfort ! Une grosse mobilisation cycliste qui démarre à 17 h, place Yitzhak Rabin. Pour terminer la soirée et pour les oreilles, il y a la nouvelle génération reggae qui se réunit au Moloco à Audincourt, à partir de 20 h. SI vous êtes courageux, vous pourriez même y aller à vélo… chiche !

Pour en savoir plus, y’a qu’à demander à l’internet, ou jeter un coup d’œil sur notre agenda Facebook. On ne va pas vous mâcher tout le travail non plus !

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.