Besançon lance une lanpagne originale pour recruter des assesseurs bénévoles pour la présidentielle et les législatives. Besançon lance une lanpagne originale pour recruter des assesseurs bénévoles pour la présidentielle et les législatives. (© My Aire Urbaine - Thibault Quartier)

Besançon joue sur l'amour et l'humour pour recruter des assesseurs

Pour les prochaines élections, Besançon recherche 200 assesseurs bénévoles pour ses différents bureaux de vote. La Ville lance une campagne au ton dévalé, façon site de rencontre.

"Quel meilleur lieu qu'un bureau de vote pour trouver l'âme sœur?": la ville de Besançon a lancé dimanche une campagne de publicité originale et épicée pour recruter les assesseurs bénévoles dont elle aura besoin lors des scrutins présidentiel et législatif.

Comme "toutes les grandes villes", la capitale franc-comtoise peine à dénicher les quelque 200 assesseurs requis dans ses 67 bureaux de vote lors des quatre dimanches de vote prévus ce printemps, explique son directeur de la relation avec l'usager, Franck Desgeorges. "Depuis 2014, c'est difficile de trouver des assesseurs, car cette fonction est devenue bénévole et nous n'avons plus le droit de les rémunérer", explique M. Desgeorges.

 

Dimanche, à l'occasion de la cérémonie de remise des cartes d'électeurs aux nouveaux électeurs bisontins, la municipalité a donc dévoilé une campagne de publicité qui "reprend les codes des sites de rencontres", a expliqué son directeur de la communication Stéphane Raphaël. 

De grandes affiches roses portant l'inscription "23 avril et 7 mai - Dimanche rencontrez l'élu-e de votre cœur - rechercheassesseur.fr" seront placardées dans les rues à partir de mercredi et jusqu'au 12 avril. Un spot radio sera également diffusé sur les ondes de France Bleu Besançon.

Sur le site web, l'internaute est invité à répondre à une sorte de test. "Pour vous le dimanche parfait, c'est... s'envoyer en l'air, s'adonner à un petit plaisir solitaire, ou se faire un plan à plusieurs ?" Ou encore: "S'engager, c'est... se donner corps et âme à son prochain, du bout des lèvres, ou à tâtons?"

Quelles que soient les réponses du participant, il se découvrira finalement "compatible" avec 8 696 profils à Besançon. Pour les rencontrer, rien de tel que de "faire le grand saut" en s'inscrivant pour devenir assesseur, propose le site qui proclame avec humour que "100% des assesseurs qui se sont mis en couple lors des dernières élections municipales sont aujourd'hui toujours ensemble".

"Quand on tient un bureau de vote, on fait de vraies rencontres, on croise des gens, des voisins", dit M. Raphaël. "Donc on a joué sur ce côté sympa de la rencontre en utilisant un moyen de communication qui parle aux gens, avec leurs codes et leur réalité".

(AFP)

Bernard  Piexi

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.