Le projet d'usine PSA en Algérie conclu cette année

Le Premier ministre algérien, à l'occasion de la visite de son homologue français, Bernard Cazeneuve, a confirmé que le projet verra le jour en 2017.                  

Le projet d'usine en Algérie du groupe automobile français PSA Peugeot Citroën, pour lequel le gouvernement algérien tarde à donner son feu vert, sera conclu "au cours de cette année", a affirmé ce jeudi 6 avril le Premier ministre Abdelmalek Sellal.

"Pour Peugeot PSA, je vous le confirme effectivement, il (le projet) verra le jour au cours de cette année", a déclaré M. Sellal, interrogé sur le projet lors de sa conférence de presse commune avec le Premier ministre français Bernard Cazeneuve en visite à Alger.

L'Algérie, en pleine polémique sur une usine Hyundai soupçonnée en réalité d'importer des véhicules quasiment assemblés, cherche à "rééquilibrer" ses projets pour augmenter la part produite sur place, a-t-il expliqué. 

"Nous sommes en train d'analyser la situation de l'industrie automobile, nous faisons un audit pour rééquilibrer nos projets", a souligné M. Sellal. "Nous voulons produire des véhicules selon les besoins du marché et envisager l'exportation", a-t-il ajouté.

Le projet d'usine PSA, qui viendrait s'ajouter à l'usine Renault ouverte à Oran fin 2014, était déjà proche de la conclusion il y a un an lors de la visite du précédent Premier ministre, Manuel Valls. Mais le projet ne s'est pas concrétisé depuis.

(AFP)

 

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.