Alstom et Airbus s'allient pour la cybersécurité des transports

La cyber sécurité touche de plus en plus le domaine du transport. Les deux géants ont officialisé un accord de coopération dans ce domaine.

Deux géants des transports, Alstom (ferroviaire) et Airbus (aérien), ont annoncé jeudi qu'ils s'alliaient dans le domaine de la cybersécurité, pour répondre aux enjeux des attaques informatiques, de l'internet des objets et des données massives.

Les nouvelles menaces qui pèsent sur les réseaux de transports "nécessitent la mise en place de nouvelles mesures de protection", ont estimé les deux entreprises dans un communiqué officialisant un "accord de coopération" en la matière.

"Ce programme portera notamment sur le co-développement de nouveaux services d'analyse de vulnérabilité des systèmes de transport, de nouvelles briques technologiques communes de protection, ainsi que sur la définition d'une nouvelle génération de centres de sécurité opérationnelle adaptée au secteur industriel", ont précisé les sociétés.

Fin janvier, des experts réunis au Forum international de la cybersécurité (FIC) à Lille (nord) avaient dit avoir observé en 2016 une hausse exponentielle de la menace des logiciels malveillants (malwares), qui s'attaquent à des cibles de plus en plus variées, des jouets aux caméras en passant par les télévisions.

De son côté, le PDG d'Orange Stéphane Richard avait prévenu que la menace cyber "est le risque le plus important qui pèse sur les économies contemporaines", plus de la moitié des entreprises françaises disant avoir  fait face à un tel incident lors des douze derniers mois, selon un baromètre réalisé par l'opérateur de télécoms et l'Usine nouvelle.

(AFP)

 

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.