GE vient d'annoncer la création dans la région de Belfort d'un centre de production 3D, pour des pièves de turbines pour commencer. GE vient d'annoncer la création dans la région de Belfort d'un centre de production 3D, pour des pièves de turbines pour commencer. (© My Aire Urbaine - archives P.-Y.R.)

GE va investir 125 millions pour créer un centre de production 3D à Belfort

80 emplois devraient être créés pour faire fonctionner ce qui sera le troisième site mondial de production 3D de GE.

General Electric a annoncé vendredi qu'il allait investir 125 millions d'euros dans une nouvelle usine dans la région de Belfort, où il construit déjà des turbines à gaz. Le groupe a pour ambition de créer pour la fin 2018 "le premier centre d'excellence de GE en France dans le domaine de la fabrication additive", précise-t-il dans un communiqué publié après un entretien entre son PDG Jeff Immelt et Emmanuel Macron.
GE dispose déjà de deux centre de production additive dans le monde: l'un à Greenville (Etats-Unis), l'autre à Birr (Suisse).

80 emplois d'ici fin 2018

Concrètement, le projet prévoit l'installation d'imprimantes 3D - jusqu'à 90 unités - sur un site de GE Power, qui seront dédiées "dans un premier temps" à la production de composants de turbines à gaz.
Le nombre d'emplois créés à Belfort, où GE emploie déjà plus de 4000 personnes sur un effectif français total de 16000, sera de 80 personnes à l'horizon fin 2018.
Ces recrutements rentrent adns le cadre de l'engagement de GE de créer 1000 emplois nets en France d'ici à la fin 2018.
Cette promesse, prise à la suite du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2015, est déjà réalisée à moitié, a-t-on indiqué chez GE.

Une nouvelle usine de 10 000 m² sera créée dans la région de Belfort : belfort ou à proxilité ? Le lieu n'est encore pas défini, indique-t-on chez GE Belfort. Des négociations sont encore en cours avec l'Etat pour décider du lieu de cette implantation.
Fin 2016, GE avait annoncé la création de 200 emplois à Belfort pour des services partagés en comptabilité, notamment. Début 2017 avait également annoncée la prolongation du bail de Belfort (Technh'oml) etd e Bourogne pour la production de la turbine 9HA.


Pierre-Yves Ratti (avec AFP)

Bernard  Piexi

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.