Eurockéennes: la délivrance des pass voitures sera plus sévère

Le préfet du Territoire de Belfort demande aux mairies et aux organisateurs plus de rigueur, en raison du risque terroriste.

La délivrances de pass pour accéder aux parkings des Eurockéennes de Belfort sera cette année plus restreinte. Le préfet s'en explique dans un communiqué.

« Au regard de la prégnance de la menace terroriste dans notre pays, la 28e édition des Eurockéennes appelle une révision globale du dispositif de sécurité, et la mise en œuvre de mesures de sécurité renforcées, annonce la préfecture du Territoire de Belfort. Parmi ces mesures, figure celle d’une meilleure gestion du flux automobile autorisé à entrer dans la zone du festival, en empruntant les axes frappés d’une interdiction de circulation, édictée par arrêté conjoint du conseil départemental et des municipalités concernées.

Dans ce cadre, les conditions de délivrance des laissez-passer ont été revues dans l’optique de réduire les flux, et de faciliter les contrôles opérés par les forces de l’ordre pour la sécurité de chacun.

Les laissez-passer « riverains » sont délivrés aux mairies par l’organisateur, (l’association Territoires de Musique), sur la base d’une liste qu’elles établissent. Au regard des trop nombreux abus qui ont été constatés ces dernières années, il a été demandé aux mairies concernées d’exercer un contrôle rigoureux sur les demandes qui leur sont adressées, en vérifiant la réelle qualité de riverain (habitant ou propriétaire d’un immeuble bâti ou non bâti sur la commune, dans le périmètre réglementé), associée à la propriété d’un ou de plusieurs véhicules. (...)

Le même effort de restriction a été demandé à l’organisateur sur le nombre de laissez-passer destinés à ses personnels et invités.

Une réunion est programmée à la fin du mois d’avril 2016 pour l’examen des cas particuliers qui justifieraient l’octroi de « pass » supplémentaires pour tenir compte de certaines situations  (soins à domicile, garde d’enfants à domicile, etc.).

Il convient enfin de rappeler que l’accès automobile, pour les personnes non riveraines, n’est pas la règle, d’autant qu’un dispositif adapté de transports en commun (navettes bus et train) est mis en place, et dont la sécurité sera également renforcée. »

Simon Vermot-Desroches

Le spécialiste Afrique de la rédaction ! Ce n'est pas forcément l'atout n°1 pour traiter de l'Aire urbaine, mais la curiosité de ce journaliste n'a d'égal que son goût pour les choses bien faites.