Le Granit, à Belfort, va fusionner avec MA Scène nationale à Montbéliard pour faire une scène métropolitaine à l'échelle de l'Aire urbaine. Le Granit, à Belfort, va fusionner avec MA Scène nationale à Montbéliard pour faire une scène métropolitaine à l'échelle de l'Aire urbaine. (© My Aire Urbaine : Simon Vermot Desroches)

Aire urbaine: deux scènes nationales et un directeur pour la fin du mois

Le directeur ou la directrice unique des théâtres de Belfort et de Montbéliard sera désigné le 20 octobre. La nouvelle scène nationale ainsi créer formera l’une des plus grandes de France. Alors que les débats n'avaient pas commencé de la meilleure des manières, il semblerait que le consensus règne aujourd'hui. Yannick Marzin, l'actuel directeur de Ma Scène nationale, semble en bonne voie pour diriger ses méga-structure métropolitaine.

La culture prend un tournant métropolitain. En proposant une direction commune aux deux scènes nationales de l'Aire urbaine – Le Granit à Belfort et MA Scène nationale à Montbéliard –  la direction régionale des affaires culturelles (Drac) pourrait totalement révolutionné la culture dans le nord Franche-Comté. Le prochain directeur ou la prochaine directrice, commun aux deux entités, sera désigné(e) le 20 octobre, par un jury représentant les collectivités locales ainsi que les théâtres. Après un démarrage houleux, la maire de Montbéliard, Marie-Noëlle Biguinet, affirme que « cela a bien évolué. Entre gens de bonne composition, on arrive à s’entendre ». Même son de cloche à la mairie de Belfort. « C’est un très beau rapprochement qui se fait facilement et nous avons d’excellents candidats pour la direction », se réjouit Marie Rochette de Lempdes, l’adjointe chargée de la culture.

Deux scènes complémentaires

Fortement pressenti et préféré par la Ville de Montbéliard, l’actuel directeur de MA Scène nationale, Yannick Marzin, semble en bonne position pour obtenir le poste, même si le vote reste seul juge. Du côté de la mairie de Belfort, « on ira voter sans aucun à priori, et nous voterons pour le meilleur candidat », confirme Marie Rochette de Lempdes. Pour Salima Inezarene, conseillère régionale déléguée à la culture, Yannick Marzin a une autre qualité : « Il a déjà réussi une fusion à MA Scène nationale en regroupant des théâtres du pays de Montbéliard... et une fusion réussie ! » Une fois choisi, le nouveau directeur ou la nouvelle directrice aura donc un travail très lourd : organiser l’une des plus grandes scènes nationales de France. L’objectif est de créer une véritable offre sur toute l’Aire urbaine, en rendant les deux scènes complémentaires. « Chaque territoire et chaque théâtre a son identité, ses particularités. Le nouveau directeur devra mettre tout cela en musique », souhaite la maire de Montbéliard.

Trois ans de subventions garantis

Pour gérer un tel organisme, il faudra des fonds et les collectivités (PMA, Grand Belfort, Villes de Belfort et de Montbéliard…) ont décidé de conserver les mêmes subventions au nouvel organisme pour une durée de trois ans. « Confirmer les subventions de chaque collectivité a permis de débloquer la situation et de créer un consensus pour un projet bénéfique pour toute l’Aire urbaine », confie Salima Inezarene. Concernant le fonctionnement des deux scènes, ce sera au directeur d’organiser ses équipes. « Cela provoquera des inquiétudes chez les employés de chaque théâtre et c'est inévitable. Mais nous espérons que tout se passera pour le mieux », relève Marie-Noëlle Biguinet.

Lancé quelque peu précipitamment, le projet de direction unique pour les deux scènes nationales de l’Aire urbaine est donc en voie d’être bouclé. Rendez-vous le 20 octobre pour découvrir la nouvelle direction d’une des plus grandes scènes nationales de France.

Simon Vermot-Desroches

Le spécialiste Afrique de la rédaction ! Ce n'est pas forcément l'atout n°1 pour traiter de l'Aire urbaine, mais la curiosité de ce journaliste n'a d'égal que son goût pour les choses bien faites.