Avec l'annonce de PSA ce mardi, on devrait voir souvent des modèles camouflés entre Sochaux et Mulhouse, comme celui-ci. Avec l'annonce de PSA ce mardi, on devrait voir souvent des modèles camouflés entre Sochaux et Mulhouse, comme celui-ci. (© MyAireUrbaine - archives Pierre-Yves Ratti)

PSA: de nouveaux véhicules programmés à Sochaux et Mulhouse

 Le groupe automobile annonce l'attribution de nouveaux véhicules pour le début de la prochaine décennie. De quoi consolider le réseau industriel du nord Franche-Comté.

PSA a révélé ce mardi 10 octobre avoir décidé d'attribuer la fabrication de nouveaux véhicules à ses usines françaises historiques de Sochaux et Mulhouse, gage selon le constructeur automobile français d'une "activité robuste" pour la "prochaine décennie".
"Les directions des sites de Sochaux et Mulhouse ont annoncé aujourd'hui, à l'occasion d'un Comité d'établissement sur chacun des sites, l'attribution de nouveaux véhicules à l'horizon 2020/2021", a indiqué PSA dans un communiqué, sans préciser le nombre de véhicules concernés.

Ces nouveaux modèles "assureront une visibilité industrielle à moyen terme pour ces deux sites, actuellement engagés dans leurs projets de modernisation", a indiqué PSA, évoquant des "véhicules à forte diffusion et complémentaires de ceux produits actuellement, permettant d'utiliser pleinement (la) capacité de production" des deux installations.

Construite à la fin des années 1920, PSA Sochaux, qui employait fin mai environ 8 800 salariés permanents et 1 600 intérimaires, produit la berline Peugeot 308, le 4x4 urbain 3008 et la berline aux ambitions luxueuses DS5. De ses lignes sortent également depuis peu le 4x4 Opel Grandland X, aux termes d'un accord qui précédait le rachat par PSA de la marque allemande à General Motors.

L'usine de Mulhouse, de son côté, entrée en fonctionnement au début des années 1960, fabrique actuellement les Peugeot 2008, Citroën C4 et DS4, ainsi que le tout nouveau 4x4 DS7 Crossback. L'usine emploie 6 000 salariés permanents et un millier d'intérimaires.

(AFP)

Bernard  Piexi

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.