Alstom annonce des bénéfices en hausse alors que son rachat par Siemens est en cours de finalisation. Alstom annonce des bénéfices en hausse alors que son rachat par Siemens est en cours de finalisation. (archives MyAireUrbaine - P.-Y.R.)

Alstom: bénéfice net en hausse de 66,4%

Le bénéfice net du constructeur ferroviaire (encore) français est de 231 millions d'euros.

Le constructeur ferroviaire français Alstom, qui va passer sous contrôle de l'allemand Siemens, a publié ce mardi 14 novembre un bénéfice net en hausse de 66,4% pour le premier semestre de son exercice décalé 2017-2018, à 213 millions d'euros. Le chiffre d'affaires enregistre en revanche une hausse plus modérée, de 5%, et s'établit à 3,7 milliards d'euros. Le résultat d'exploitation ajusté progresse de 16%, à 231 millions d'euros, tandis que le carnet de commandes est en léger retrait par rapport au premier semestre de l'an passé, -2%, à 32,7 milliards d'euros.

Alstom a confirmé ses objectifs 2020: croissance organique de 5% par an et marge d'exploitation à 7%, contre 6,2% ce semestre. Par ailleurs, l'Etat, qui contrôlait 20% d'Alstom via des actions prêtées par le groupe Bouygues, lui a rendu les actions le 17 octobre. Bouygues détient donc de nouveau 28,15% du capital d'Alstom. Concernant le rapprochement avec les activités ferroviaires de Siemens, annoncé fin septembre, "à ce stade les discussions avec les instances représentatives du personnel se poursuivent et les équipes de mise en œuvre de la transaction sont opérationnelles", a commenté dans un communiqué le PDG d'Alstom, Henri Poupart-Lafarge qui prendra la tête de Siemens-Alstom, futur numéro deux mondial du matériel ferroviaire roulant et numéro un pour la signalisation.

Une "fusion entre égaux", assure Siemens, qui sera pourtant majoritaire dans le futur groupe, ce qui crée des inquiétudes que les garanties données sur l'emploi pour une période de quatre ans n'ont pas suffi à apaiser.

(AFP)

Bernard  Piexi

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.