Les nouvelles liaisons en TER pour le nord-Franche-Comté (© My Aire Urbaine : Simon Vermot Desroches)

Les nouvelles liaisons en TER pour le nord-Franche-Comté

La Région a annoncé l’augmentation du nombre de TER (train express régional) faisant la liaison entre Belfort, Lure, Vesoul et Épinal à partir du 10 décembre prochain.

Faire les allers-retours entre Belfort et la Haute-Saône oblige à la patience depuis plusieurs mois et les travaux qui agite l'échangeur de l'A36. La Région a donc voulu en profiter pour augmenter le nombre de trains circulant sur la liaison « Pied des Vosges ». « L’objectif principal de la Région est de faciliter les déplacements domicile-travail entre l’agglomération de Belfort et les bassins de Lure, Vesoul et Épinal », a annoncé la Région. Ces nouveautés prendront effet le 10 décembre à 0 h.

De nouvelles liaisons entre Belfort et Vesoul…

Trois allers-retours supplémentaires entre Belfort et Vesoul et deux entre Vesoul et Belfort seront créés en semaine, soit quotidiennement 13 liaisons Vesoul-Belfort, et 17 liaisons Lure-Belfort. Avec la desserte des Trois-Chênes, près des sites Alstom, General Electric et du Techn’hom de Belfort, la Région compte dynamiser le bassin industriel nord-franc-comtois par ces liaisons et espère une hausse de sa fréquentation par des professionnels. Ces lignes seront « structurées pour s’articuler avec la future offre de la région Grand Est Paris-Belfort-Mulhouse », a assuré la Région, et permettront de meilleures liaisons vers Paris et l’Alsace pour les Haut-Saônois et les Terrifortains.

… et entre Besançon et Dijon

De nouvelles liaisons entre Besançon et Dijon verront également le jour. « Plus de trains, plus rapides avec une plus grande fréquence renforcée aux heures de pointe », promet la Région. Concrètement ce seront 26 allers-retours en 56 minutes et un passage de 1 h 13 à 1 h 05 pour les trains qui feront plus d’arrêts.

Les premiers chiffres de la réforme tarifaire

Comme nous l’évoquions au mois de septembre, les tarifs des TER dans la région Bourgogne-Franche-Comté ont été simplifiés et réduits. Les premiers résultats fournis par la Région sont bons après seulement deux mois d’utilisation, puisque 15 000 cartes de réduction pour les plus de 26 ans ont été vendues. Les moins de 26 ans sont également 10 % plus nombreux à utiliser le TER. Enfin en deux mois les ventes sur le site TER ont doublé. Cependant, ce chiffre est à mettre en perspective, puisqu’il est comparé aux chiffres du mois d’août, durant lequel il n’y a aucun étudiant et peu de voyages professionnels. Les ventes ont, tout de même, augmenté de 20 % en octobre par rapport à septembre.

Plus de trains moins chères, la Région continue son travail pour redonner envie aux usagers d'utiliser le TER.

Simon Vermot-Desroches

Le spécialiste Afrique de la rédaction ! Ce n'est pas forcément l'atout n°1 pour traiter de l'Aire urbaine, mais la curiosité de ce journaliste n'a d'égal que son goût pour les choses bien faites.