FC Sochaux: les sénateurs Cédric Perrin et Martial Bourquin interpellent l'ambassadeur de Chine

Le sénateur du Territoire de Belfort le sénateur du Pays de Montbéliard, ont sollicité un rendez-vous avec M. Jun Zhai dans une lettre cosignée.

Deux sénateurs ont demandé jeudi à rencontrer l'ambassadeur de Chine en France pour faire part de leurs "inquiétudes légitimes" face à la situation administrative du FC Sochaux, propriété du  groupe chinois Ledus dont la filiale française est en liquidation. Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, et Martial Bourquin, sénateur du Doubs, "mobilisés pour garantir la pérennité du club", ont sollicité un rendez-vous avec M. Jun Zhai dans une lettre cosignée, après avoir été interpellés par les clubs de supporters du FC Sochaux.

"L'attachement à ce club est très fort, tant au sein de la population locale que chez les élus de nos départements respectifs", ont souligné les deux sénateurs qui souhaitent "expliciter davantage" leurs craintes pour l'avenir du club lors d'un entretien.

La situation du FC Sochaux-Montbéliard (L2) est incertaine après la liquidation judiciaire en août 2017 de la filiale française de la société chinoise Ledus, qui a racheté le FCSM en 2015. Depuis cette procédure, le propriétaire du club "n'a apporté aucune garantie viable" quant au futur du plus vieux club de football professionnel français, a expliqué Cédric Perrin, s'associant à la démarche d'élus locaux. Le 14 décembre, Charles Demouge (LR), président de l'agglomération de Montbéliard, avait demandé un rendez-vous avec Laura Flessel, ministre des Sports, et regretté le "manque de transparence et de certitude sur l'avenir du club" dans un communiqué.

La "Tribune Nord Sochaux", principal groupe de supporters du FCSM, avait mis en cause dans un communiqué la gestion de la direction qu'elle accuse de "souiller" le club et de le mener "droit dans le mur". La DNCG, le gendarme financier du football français, a interdit le 11 décembre au club de Sochaux de recruter et a imposé un encadrement de la masse salariale pour la saison 2018-19.

(AFP)

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.