Jean-Marie Choffat (au centre), en compagnie de Damoen Roz (à gauche), réalisateur, et de Daniel Jakubzack, président du Club Affaires. Jean-Marie Choffat (au centre), en compagnie de Damoen Roz (à gauche), réalisateur, et de Daniel Jakubzack, président du Club Affaires. (© MyAireUrbaine - P.-Y.R.)

Le Belfortain Jean-Marie Choffat au centre d'un film réalisé par le Montbéliardais Damien Roz

Alpiniste, écrivain, conférencier : Jean-Marie Choffat est une figure connue à Belfort et dans l'Aire urbaine. Il est connu aussi pour sa lutte, depuis vingt-sept ans, contre un cancer. Ce parcours a inspiré un film signé d'un jeune réalisateur: Damien Roz.

Un jour, ses parents l'ont envoyé à un séjour en montagne avec le CE Peugeot. « Depuis, elle ne m'a plus quitté, sous toutes ses formes », expliquait vendredi, au Club Affaires Belfort – Montbéliard, Jean-Marie Choffat.
De ses courses en montagne, il a fait des livres. Il les a aussi racontées lors de conférences, dans la région et au-delà.

Cette fois, c'est un film qui est en cours de montage, aux studios Claude-Lellouch à Dijon. Il sera signé Damien Roz, un Montbéliardais de 23 ans, sorti de l'école de Luc Besson à Paris. Ils se sont rencontrés pour la première fois alors que Damien avait 12 ans. L'alpiniste l'a impressionné. Par son amour de la montagne, mais aussi par son courage face à un cancer qui le mine depuis aujourd'hui 27 ans, et contre lequel il lutte avec humour (en témoigne sa page Facebook).
« Jean-Marie m'a ouvert ses portes. Le dépassement de soi, le combat contre la maladie : c'est un message d'espoir, d'amour de la vie. »

Le film est en cours de montage. « Je n'ai vu aucun rush ; je viens de découvrir la bande-annonce », expliquait jean-Marie Choffat vendredi au Club Affaires. Les participants ont pu lé découvrir en préliminaire du déjeuner mensuel. Quelques minutes avec des images à couper le souffle où l'on reconnaissait au passage le mont Blanc, les calanques de Marseille.
Jean-Marie Choffat y joue son propre rôle, mais ne se prend pas pour autant pour un acteur : « Damien me demandait de faire telle chose, et je le faisais », expliquait-il simplement.
Il aura fallu deux ans de travail, dont un an de tournage pour le réaliser.

Le film sera projeté en mars sur TV8 Mont Blanc. Damien Roz cherche maintenant un distributeur pour pouvoir le sortir en salles. Il est prévu aussi de le présenter dans les villes où il a été tourné : Belfort, Chamonix, Marseille, etc.

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.